Face à l'enchaînement de crises provoquées par une pandémie mondiale, à l'accélération du changement climatique et à l'effondrement des écosystèmes, une coalition de gouvernements, d'entreprises et d'organisations actives dans le domaine de l'eau, du développement et du climat travaillent ensemble dans le cadre de l'initiative Resilient Water Accelerator afin d'augmenter radicalement le financement des sources d'eau résilientes au changement climatique.

Les impacts du changement climatique 

La crise climatique est une crise de l'eau, et ce sont les communautés les plus pauvres et les plus marginalisées du monde – celles qui ne disposent pas de services essentiels tels que l'eau potable à proximité de leur domicile – qui en ressentent les effets en premier et de la manière la plus grave. L'eau est essentielle pour la nature et les écosystèmes d'eau douce, pour les usages domestiques et le bien-être humain, pour la gestion des risques climatiques et pour la prospérité économique. 

Un accès peu fiable à l'eau accroît la vulnérabilité des communautés aux défis liés au climat, tels que l'évolution des conditions météorologiques, des précipitations moins prévisibles, la pollution et une exposition accrue aux maladies. Au Bangladesh, par exemple, l'élévation du niveau de la mer augmente la salinité des eaux souterraines, ce qui contribue à l'hypertension artérielle et aux maladies cardiaques parmi les communautés côtières. Pour beaucoup, les services d'eau et d'assainissement de base peuvent donc faire la différence entre faire face et ne pas faire face aux effets dévastateurs du changement climatique. 

Garantir la sécurité de l'eau (des ressources et des services en eau pérennes et résilients) est le meilleur moyen de lutter contre la vulnérabilité et les inégalités climatiques, et de réduire les effets du changement climatique pour permettre aux communautés, à la nature et aux économies de prospérer.

Diriger les fonds là où cela compte le plus

Les fonds disponibles pour les mesures d'adaptation sont mal ciblés

Les pays les plus vulnérables au climat sont parmi les plus pauvres du monde et ne reçoivent pas actuellement le soutien financier nécessaire pour investir dans des infrastructures et des services d'eau résilients.

Sur l'ensemble des flux financiers mondiaux destinés au climat, seuls 5 % sont consacrés à aider les populations et les entreprises à s'adapter, et les programmes relatifs à l'eau ont reçu moins de 3 % des finances climat mondiales qui font l'objet d'un suivi.

Une infime partie des fonds climat disponibles est allouée au soutien des populations en garantissant leur accès à l'eau. Environ 1 % seulement des investissements publics internationaux pour le climat est consacré à la protection des services essentiels dans le domaine de l'eau pour les populations pauvres. Cela équivaut à seulement 1 dollar américain par personne et par an dans certains des pays les plus vulnérables au changement climatique, alors même que les effets de ce dernier se font avant tout ressentir dans le domaine de l'eau.

Toutefois, l'augmentation du financement ne suffira pas à résoudre le problème. Nous devons également mettre en place les conditions favorables qui garantiront que l'argent arrive là où on en a le plus besoin. Les obstacles à la mise en place de programmes efficaces en matière d'eau résiliente au climat sont notamment les suivants :

  • un manque de données localisées nécessaires à l'élaboration de propositions de haute qualité,
  • l'absence d'une approche intersectorielle globale pour traiter les problèmes systémiques liés à l'eau, et
  • un paysage de financement complexe pour les projets résilients au changement climatique.

Afin que les fonds parviennent à ceux qui en ont le plus besoin et renforcent la résilience des communautés, ces obstacles doivent être supprimés.

Accélérateur de la résilience des services d'eau

Mise en place par WaterAid et la Sustainable Markets Initiative (SMI) de Son Altesse Royale le Prince de Galles, l'initiative Resilient Water Accelerator réunit des gouvernements, le secteur privé, des banques de développement, des organismes d'aide, des organisations de la société civile et des experts des secteurs de l'environnement, du développement, de l'eau et du climat afin de constituer une réserve de programmes financés qui pourraient concerner 50 millions de personnes vulnérables dans des zones soumises au stress hydrique en une décennie.

Le projet Accelerator soutiendra la conception et la faisabilité de programmes de sécurité de l'eau ambitieux, complets et résistants au climat, débloquant de nouvelles sources de financement mixte transformationnel et garantissant une eau sûre et durable pour tous.  

Cette initiative doit permettre :

  • Des programmes globaux dans cinq à six pays soumis à un stress hydrique, visant à cibler les risques critiques pour les systèmes hydriques et à obtenir des gains environnementaux, y compris la réduction du carbone, d'une manière qui encourage diverses sources de financement.

  • La confiance nécessaire pour reproduire ces investissements à l'échelle, grâce à des preuves de concept, à la disponibilité accrue des données et à l'amélioration des capacités des gouvernements, des organisations financières et des communautés.

Alors que la crise climatique s'aggrave, il est clair que la communauté mondiale doit intensifier ses efforts pour lutter sans attendre contre les impacts du changement climatique.

Contactez-nous

Envoyez-nous un e-mail à l'adresse pour en savoir plus sur l'initiative Resilient Water Accelerator ou pour vous impliquer.

Révolutionner le financement des projets d'eau résilients

Dans le cadre de ce travail visant à éliminer les obstacles à l'investissement, nous avons commandé à l'Overseas Development Institute une analyse du paysage du financement des actions climatiques pour l'eau. Publié en novembre 2020, le rapport qui en découle fait état du niveau désespérément bas du financement climatique disponible pour les interventions d'adaptation, en particulier pour l'eau, l'assainissement et l'hygiène de base. Il a été mis à jour en novembre 2022.

Même en prenant tous les fonds climatiques et l'aide au développement dans le monde qui sont actuellement disponibles pour l'eau, ce total est loin d'être suffisant pour répondre à l'énorme investissement dont nous avons besoin année après année.

En 2022, nous avons travaillé avec Systemiq pour étudier comment les acteurs du secteur de l'eau peuvent stimuler l'investissement mondial dans l'eau avec des solutions de financement mixte, débloquant cette opportunité pour résoudre la crise de l'eau et libérer de la valeur économique.  

Lire l'étude : Mobiliser des capitaux pour l'eau : des solutions de financement mixte pour accroître les investissements dans les marchés émergents

Changements climatiques

Plus d'informations sur notre action pour le changement climatique et les raisons de notre engagement

Accélérateur de la résilience des services d'eau

Visitez le site web dédié à l'initiative Resilient Water Accelerator

Prenez contact avec nous pour en savoir plus sur l'initiative Resilient Water Accelerator

Top image: Mayaman Malle waters onion crops in the women's market garden in Segou Region, Mali, March 2022.

Last updated: July 2024