Combien cela coûte-t-il de joindre une personne ? 

4 min read
Miniature
WaterAid/Alexia Webster

Nos supporters nous demandent souvent combien il en coûte pour atteindre quelqu'un avec de l'eau propre, des installations sanitaires décentes ou une bonne hygiène. Alors comment calculer la réponse ? Erik Harvey, directeur de l'unité de soutien aux programmes et Emma Stewart, analyste des données de programmes à WaterAid UK, expliquent le processus qui sous-tend nos chiffres moyens de « coût par utilisateur ».

Cet article a été mis à jour par Emma Stewart le 23 mai 2018.

 

Dire à nos soutiens combien de personnes leur argent pourrait aider est un bon moyen de leur montrer que même un petit don peut avoir un impact important. Le coût pour atteindre les personnes les plus pauvres et les plus marginalisées varie considérablement selon les pays et les contextes dans lesquels nous travaillons. Mais nous pouvons calculer une moyenne.

Comment nous calculons

Nous commençons par tout ce que nous avons dépensé dans nos programmes pays et régionaux au cours des trois dernières années, plus le coût de notre Unité de soutien aux programmes basée au Royaume-Uni.

Nous calculons ensuite quelle part de cet argent a été dépensée pour l'eau, l'assainissement ou l'hygiène et nous divisons chaque total par le nombre de personnes que nous avons atteintes dans chaque service.

En utilisant le coût moyen de 2014 à 2017, ces chiffres sont les suivants : 15 £ pour une eau propre, 10 £ pour un assainissement décent et 2,20 £ pour une bonne hygiène.

Nos chiffres sont plus élevés que ceux donnés par d'autres organisations. C'est parce que nos montants ne correspondent pas simplement au coût du creusement d'un puits, de la construction de toilettes ou de la fourniture de savon pour le lavage des mains. Ils comprennent bien d'autres choses qui se passent en coulisses pour s'assurer que ces services continuent à changer des vies pour de bon, c'est-à-dire former des comités de l'eau, former les compagnies de services publics et les gouvernements locaux, et persuader les ministres de déployer des services similaires dans le district et au-delà. Il serait beaucoup moins coûteux de se contenter d'installer des robinets et des toilettes dans les communautés, mais les résultats seraient moins pérennes et, au final, ils toucheraient moins de personnes. 

Ce que nous ne faisons pas

1. Nous ne fournissons pas les chiffres qui permettent à une personne de disposer d'eau propre, d'un assainissement décent ET d'une bonne hygiène.

Nous pensons que tout le monde, partout, devrait disposer d'une eau propre, d'un assainissement décent et d'une bonne hygiène, afin de bénéficier au maximum de ces avantages pour la santé. Nous travaillons donc dans des communautés où différentes personnes peuvent manquer d'un, deux ou trois de ces services. Bien que nous puissions calculer le coût moyen de la fourniture de chacun de ces services pour une personne, il est plus difficile de déterminer le coût moyen de la fourniture des trois services, car notre travail varie énormément d'une communauté à l'autre.

2. Nous ne comparons pas le coût par usager selon les pays  

Nous ne calculons même pas le coût par usager pour chaque pays. Nous travaillons avec les personnes les plus pauvres et les plus marginalisées, et cela peut coûter cher. Nous ne voudrions pas que nos équipes à travers le monde prennent, ou pensent devoir prendre, des décisions programmatiques visant à réduire le coût par usager. Et nous ne voulons pas qu'elles pensent : « Avec XXX £ de financement, vous devriez atteindre X personnes ». Notre personnel devrait prendre des décisions programmatiques basées sur la meilleure approche pour une communauté. Les facteurs susceptibles d'augmenter le coût par usager dans un pays donné comprennent le prix des matériaux de construction disponibles localement et les taux de change.

3. Nous n'utilisons pas les coûts moyens pour évaluer le rapport qualité-prix.

Pour les mêmes raisons, le coût moyen par usager n'est pas un indicateur valable du rapport qualité-prix. Pour en savoir plus sur notre approche du rapport qualité-prix, cliquez ici

4. Nous ne comparons pas nos coûts par usager au fil des ans, ni n'analysons les tendances.

De nombreux facteurs peuvent affecter le coût par usager d'une année sur l'autre et, comme il ne s'agit pas d'un indicateur de rapport qualité-prix, nous ne faisons pas de comparaisons.

5. Nous ne prétendons pas que ces montants fournissent des services à vie.

La pérennité est au cœur de tout ce que nous faisons. Les coûts moyens par usager comprennent le soutien aux prestataires de services pour renforcer les systèmes nécessaires pour que les robinets et les toilettes continuent à changer des vies année après année. Mais ils n'incluent pas l'argent nécessaire pour maintenir et fournir des services fiables, qui doit être généré localement. 

Le coût moyen de l'accès d'une personne à l'eau potable, à des installations sanitaires décentes ou à une bonne hygiène permet de montrer au public l'impact que peut avoir son soutien.

Le nom d'utilisateur d'Erik Harvey sur Twitter est @harerik.