Comment les hôtels peuvent-ils contribuer à mettre fin à la crise de l’eau et de l’assainissement ? Six étapes pour que les hôtels intègrent l’eau, l’assainissement et l’hygiène dans la gestion de l’eau

7 min read
Miniature
Shutterstock

Les entreprises hôtelières peuvent jouer un rôle essentiel dans la réalisation de l'Objectif de développement durable 6 : assurer la disponibilité et la gestion durable de l'eau et de l'assainissement pour tous. WaterAid et l'International Tourism Partnership font équipe pour expliquer comment.

Dans un nouveau rapport, l'International Tourism Partnership (ITP)[1] décrit quelques étapes simples que les entreprises hôtelières doivent suivre pour améliorer les pratiques générales de gestion de l'eau[2] tout en envisageant l'accès à l'eau, l'assainissement et l'hygiène (EAH) pour leur personnel et les communautés où ils vivent. Voici comment, et pourquoi, cela est important.

Le secteur hôtelier repose sur un accès durable à l'eau, elle est au cœur des activités quotidiennes (par exemple, les salles de bain, les piscines) et de la croissance potentielle. Une étude commandée par l'ITP en 2018 souligne que les zones de croissance prévues pour le secteur hôtelier chevauchent des destinations telles que la Chine, l'Inde et l'Asie du Sud-Est, qui souffrent actuellement ou devraient prochainement souffrir de stress hydrique. La recherche montre également que les risques les plus élevés d'augmentation du coût de l'eau se situent dans les régions où la consommation d'eau dans les hôtels est la plus élevée.

L'amélioration de l'accès aux services WASH présente de nombreux avantages pour les employés, leur famille et leur communauté. De l'eau potable, des toilettes décentes et une bonne hygiène sont essentielles pour que les individus restent en bonne santé.

La productivité d'une entreprise est intrinsèquement liée aux communautés dans lesquelles elle et ses fournisseurs opèrent. Les menaces futures sur l'accès à l'eau, l'assainissement et l'hygiène pourraient provoquer des perturbations au sein des hôtels, par exemple si les membres du personnel (ou leur famille), les fournisseurs et les communautés locales sont touchés par des maladies liées à l'eau causées par la pénurie d'eau, l'utilisation d'eau insalubre, un mauvais assainissement ou le manque d'hygiène.

Kamlesh en Uttar Pradesh, en Inde, qui a souffert d’un manque de précipitations au cours de la dernière décennie.
Kamlesh en Uttar Pradesh, Inde. Ici, la sécheresse a plongé des millions de personnes dans un cercle vicieux de famine et de pauvreté.
WaterAid/Mansi Thapliyal

Les entreprises qui ont investi dans le secteur WASH ont fait état d'une série d'avantages commerciaux, notamment la réduction de l'absentéisme, l'augmentation de la productivité et la fidélité du personnel et des fournisseurs[3]. Les entreprises responsables du secteur hôtelier devraient donc appliquer les principes de gestion de l'eau dans l'ensemble de leurs activités et, dans le cadre de ces principes, les éléments WASH devraient également être pris en compte.

Nicolas Perin, responsable de programme à l'ITP, déclare :

Nos membres sont des sociétés hôtelières multinationales telles que Intercontinental Hotel Group, Hilton, Hyatt, Radisson Hotel Group, Taj et Deutsche Hospitality. Elles sont conscientes de l'importance de remédier à la pénurie d'eau dans leurs hôtels, et notre nouveau rapport sur la gestion de l'eau met en lumière des exemples sur la façon dont elles travaillent sur cette question.

Ce faisant, les sociétés hôtelières soutiennent l'objectif de l'ITP sur l'eau d'intégrer des programmes de gestion de l'eau afin de réduire le nombre de personnes touchées par la pénurie d'eau et d'identifier des moyens de remédier à cette pénurie. Un objectif aligné sur le travail et la vision de WaterAid.

Le secteur est prêt à agir. Mais comment intégrer les services WASH ?

Quelles mesures les entreprises hôtelières peuvent-elles prendre pour intégrer les considérations WASH dans leur stratégie de gestion de l'eau, et comment cela peut-il contribuer à mettre fin à la crise de l'eau et de l'assainissement ?

Le rapport de l'ITP met en évidence six étapes pour tout groupe hôtelier travaillant sur les questions d'eau, définissant les meilleures pratiques en matière de gestion de l'eau et intégrant les considérations WASH :

  1. Comprendre votre relation avec l'eau. Dans le cadre de votre évaluation des risques liés à l'eau, l'approvisionnement en services WASH et les risques potentiels qui y sont liés doivent également être évalués sur le lieu de travail et dans les communautés où vous opérez. Des outils tels que WASHwatch peuvent vous aider à mieux comprendre le pays dans lequel vous opérez et les risques potentiels. Vous pouvez également étendre votre évaluation et comprendre la chaîne d'approvisionnement de votre hôtel afin d'identifier s'il est exposé à des risques liés à l'eau, à l'assainissement et à l'hygiène (EAH). Par exemple, l'IHG a identifié des risques liés à la fois à la quantité et à la qualité de l'eau, et a mis en place des plans d'action adaptés de gestion de l'eau pour appliquer les meilleures pratiques dans chacun de leurs hôtels, en particulier ceux situés dans des zones de stress hydrique.
  2. Fixer des objectifs et élaborer un plan d'action. Si le secteur WASH est identifié comme un problème et un risque potentiel pour votre entreprise, votre programme de gestion de l'eau devra inclure des objectifs et des plans relatifs au secteur WASH. Par exemple, vous pouvez élargir la compréhension de vos employés vis-à-vis des services WASH en leur fournissant le manuel d'autoformation [email protected] proposé par l'Organisation internationale du Travail.
  3. Gérer l'eau de manière durable dans vos opérations. Vous pouvez identifier les économies d'eau et réduire votre pression sur l'eau douce en impliquant vos clients et votre personnel. De nombreux hôtels ont commencé à éduquer leurs clients sur les questions liées au secteur WASH par des initiatives d'économie d'eau, par exemple en suggérant aux clients de réutiliser leurs serviettes plutôt que de demander leur remplacement quotidien. Vous pouvez également signer et mettre en œuvre l'engagement du WBCSD sur l'accès aux services WASH sur le lieu de travail, afin de garantir que tous les employés de vos opérations directes ont accès à des services WASH sûrs sur leur lieu de travail.
  4. Travailler avec des fournisseurs sur l'eau. Comprendre votre chaîne d'approvisionnement et analyser la manière dont vos fournisseurs gèrent leur gestion de l'eau, notamment les services WASH. Vous pouvez mettre à jour vos codes fournisseurs et inclure les critères de l'Ethical Trade Initiative pour un approvisionnement optimal en services WASH dans les chaînes d'approvisionnement. Vous pouvez également travailler avec des fournisseurs et développer des initiatives de soutien au secteur WASH pour créer un impact social. Par exemple, Red Carnation Hotels au Royaume-Uni sert de l'eau minérale Belu. Belu est une entreprise sociale qui offre 100 % de ses bénéfices pour soutenir les projets d'eau développés par WaterAid. Depuis 2012, les achats de Belu par Red Carnation ont transformé la vie de 1 779 personnes ayant accès à l'eau potable et à l'assainissement.
  5. Renforcer la résilience face aux événements extrêmes et aux pénuries d'eau. Les hôtels doivent gérer leur approvisionnement en eau douce et protéger les communautés locales en cas de catastrophe. Cela implique de prendre en compte la pérennité à long terme des services WASH dans l'environnement de l'hôtel. Réfléchissez à l'impact des catastrophes naturelles telles que les inondations ou les sécheresses sur la relation de votre hôtel avec l'eau, à l'intérieur et à l'extérieur de votre propriété.
  6. Collaborer sur une gestion durable de l'eau. L'action collective et les partenariats dans le secteur hôtelier représentent une occasion importante d'intensifier l'action et d'obtenir des résultats dans le secteur WASH. Vous pouvez vous engager dans des initiatives sectorielles, qui pourraient être facilitées par l'ITP, ou collaborer avec les principaux acteurs du changement, tels que WaterAid. Nous vous aiderons à obtenir des résultats pour votre entreprise tout en accélérant les progrès, afin d'assurer de meilleurs résultats pour tous en matière de WASH.

L'ITP et WaterAid encouragent toutes les sociétés hôtelières à améliorer leurs pratiques de gestion de l'eau et à intégrer les considérations WASH, pour le bénéfice à long terme sur les activités et les communautés. Pensez à votre approche de manière holistique et identifiez comment vous pouvez vous assurer qu'elle respecte l'accès aux services WASH pour votre personnel et les communautés où vous opérez.

Pour en savoir plus sur la manière dont vous pouvez obtenir ces avantages et commencer à gérer votre eau de manière responsable, téléchargez le guide de l'ITP sur la gestion de l'eau pour les entreprises hôtelières. Vous pouvez également prendre contact avec l'équipe de WaterAid chargée des partenariats avec les entreprises.

 

Laurent Arnone est responsable de la veille sur les entreprises à WaterAid. Retrouvez-le sur Twitter : @LaurentArnone. Ruth Romer est conseillère du secteur privé à WaterAid. Retrouvez-la sur Twitter : @RuthRomer4. Nicolas Perin est responsable de programme à l'ITP. Retrouvez-le sur Twitter : @NicolasPerinITP.

 

[1] L'International Tourism Partnership (ITP) est une organisation mondiale regroupant les plus puissantes sociétés hôtelières du monde, qui représentent plus de 30 000 propriétés dans le monde. L'ITP a récemment fixé un objectif pour ses membres, à savoir intégrer des programmes de gestion de l'eau dans leur portefeuille hôtelier afin de réduire le nombre de personnes touchées par la pénurie d'eau.
 
[2] L'Association for Water Stewardship (AWS) définit la gestion de l'eau comme étant l'utilisation de l'eau qui est socialement équitable, écologiquement durable et économiquement bénéfique, réalisée grâce à un processus d'inclusion des parties prenantes qui implique des actions basées sur le site et le bassin versant.
 
[3] WaterAid, CEO Water Mandate et le World Business Council for Sustainable Development (2017) L'action des entreprises en faveur de l'EAH : Faire progresser l'Objectif de développement durable 6 (ODD 6) par le biais des chaînes d'approvisionnement et des normes volontaires. Un résumé de haut niveau des conclusions et des recommandations de la recherche. WaterAid, Londres. Disponible à l'adresse suivante : https://www.ceowatermandate.org/files/17_PD9776_WA_WashReport_ENG.pdf