Établir les preuves de l’efficacité de l’intégration des personnes handicapées - eau, assainissement et hygiène

5 min read
WaterAid/ Sokmeng You

À l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, des collègues du Cambodge, du Bangladesh et d’Australie soulignent notre travail sur l’eau, l’assainissement et l’hygiène (WASH) pour les personnes handicapées et une nouvelle collaboration de recherche avec la London School of Hygiene and Tropical Medicine.

On estime que 15 % de la population mondiale vit avec un handicap. Au Cambodge et au Bangladesh, comme dans de nombreux autres pays, les personnes handicapées rencontrent souvent de plus grands défis (PDF) pour accéder aux services WASH dont elles ont besoin que les personnes non handicapées. Par exemple, une personne ayant des difficultés visuelles peut avoir du mal à accéder aux toilettes de son foyer si celles-ci ne sont pas conçues pour répondre spécifiquement à ses besoins. En 2018, nous avons documenté les défis auxquels les femmes vivant avec un handicap dans les zones rurales du Cambodge ont été confrontées pour accéder aux services WASH.

Quand j’ai mes règles, j’ai besoin d’eau chaude pour prendre un bain. Mais je n’ai pas d’eau chaude, alors je me rends à l’étang, qui n’est pas vraiment propre.

Une femme de 29 ans qui a des difficultés à marcher, dans le Cambodge rural.

Ce déséquilibre s’étend à l’exposition des personnes à l’hygiène et à la promotion du WASH, une situation amplifiée lors de la pandémie de COVID-19. Par exemple, une personne malentendante peut passer à côté de messages d’hygiène vitale, à moins que les communications de santé publique ne soient présentées dans un format qui répond à ses besoins.

Aujourd’hui, avec la pandémie de COVID-19, WASH est devenu une question vitale pour le monde entier. Un engagement fort des parties prenantes et des décideurs politiques est donc nécessaire pour relever ce défi en collaboration afin de construire une société sûre, respectueuse et digne.

Salma Mahbub, secrétaire générale de la Bangladesh Society for the Change and Advocacy Nexus (B-SCAN).

Jotti descendant la rampe des toilettes adaptées aux personnes handicapées de sa famille. Jotti souffre également de maladies rares, comme son père. Pankhali, Dacope, Khulna, Bangladesh.
Jotti, qui souffre d’un rare handicap physique, descend la rampe des toilettes adaptées aux besoins de sa famille à Pankhali, Khulna, Bangladesh.
WaterAid/ DRIK/ Habibul Haque

Travailler avec les personnes handicapées pour promouvoir leurs droits à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène

Notre vision d’un accès à l’eau potable, à des toilettes décentes et à une bonne hygiène pour tous, partout dans le monde, nous permet de mettre en lumière les besoins et les droits en matière de WASH des personnes handicapées dans les pays à faibles et moyens revenus. Tout au long de notre travail, nous visons à promouvoir les droits des personnes handicapées à accéder à des services WASH sûrs, accessibles et appropriés à la maison, à l’école, lors de l’utilisation des services de santé et dans les espaces publics.

Nous collaborons avec des organisations de personnes handicapées afin de donner aux personnes handicapées les moyens de mener des actions de plaidoyer et d’influencer les efforts en faveur de leurs droits au WASH. Lors la mise en place de solutions d’hygiène et de WASH, nous avons plaidé pour des réponses d’hygiène COVID-19 inclusives et responsabilisantes. Et nous nous efforçons d’influencer les gouvernements afin qu’ils adoptent des politiques et des services WASH intégrant le handicap - par exemple, au cours des cinq dernières années, nous avons aidé le gouvernement royal du Cambodge à élaborer et à tester des directives WASH intégrant le handicap. Au Bangladesh, nous travaillons depuis de nombreuses années avec les autorités locales pour améliorer la disponibilité et la compréhension des toilettes publiques sensibles au genre et accessibles aux personnes handicapées dans les grandes villes.

Participants write on a large sheet in a creative workshop to enable disabled people to raise concerns about accessible WASH to local decision makers.
Afin de changer les perceptions et à accroître la compréhension de WASH, au Cambodge, nous avons travaillé avec le groupe créatif Epic Arts et des organisations de personnes handicapées sur un atelier inclusif avec les décideurs locaux, visant à soulever les préoccupations des personnes handicapées.
WaterAid/ Sokmeng You

Nouvelle recherche avec la London School of Hygiene and Tropical Medicine

Cette année, nous avons eu le plaisir d’entamer une nouvelle collaboration avec la London School of Hygiene and Tropical Medicine (LSHTM) sur le thème du WASH pour les personnes handicapées. Cette recherche nous aidera, ainsi que d’autres acteurs du secteur WASH, à mieux comprendre les effets de l’intégration des personnes handicapées dans le secteur WASH au Cambodge et au Bangladesh, et à appliquer ces données dans d’autres pays.

Soutenu par le Fonds de l’eau pour les femmes du ministère australien des affaires étrangères et du commerce, ce projet de recherche de deux ans vise à améliorer l’élaboration de politiques WASH tenant compte du handicap et du genre dans les pays en développement en générant des orientations politiques et pratiques pour les gouvernements nationaux.

Dans le cadre de ce projet, le LSHTM et nous-mêmes nous associerons à des organisations locales de personnes handicapées au Cambodge et au Bangladesh pour documenter et analyser les expériences des femmes et des hommes handicapés des communautés rurales dans le domaine WASH. Le projet explorera la manière dont les politiques WASH intégrant les handicaps sont mises en œuvre et examinera les questions liées au genre, telles que l’occupation par les femmes des rôles de soins et de soutien pour les membres de la famille souffrant de handicaps.

Ce projet de recherche est un bon projet pour le Cambodge. Toutes les conclusions sur les difficultés, les obstacles et les besoins des personnes handicapées seront présentées aux décideurs politiques afin d’améliorer la mise en œuvre et les directives. Nous espérons apprendre les bonnes pratiques du Bangladesh en matière d’amélioration d’intégration WASH et partager l’apprentissage entre les deux pays, car il s’agit d’un projet régional.

Monika Mak, directrice exécutive de l’Organisation des personnes handicapées du Cambodge.

Nous utiliserons nos conclusions pour transmettre les bonnes pratiques et développer un ensemble de conseils pratiques pour les décideurs politiques et les praticiens. La recherche contribuera à la constitution d’une base de données plus solide sur ce qui fonctionne et ce qui bloque les progrès en matière d’intégration des personnes handicapées dans le secteur WASH au Cambodge et au Bangladesh. Ces matériels pratiques aideront les gouvernements à concevoir des approches d’hygiène accessibles et inclusives pour répondre aux crises COVID-19 dans les pays à faibles et moyens revenus.

Mahfuj-ur Rahman est chef de projet HLP chez WaterAid Bangladesh. Pharozin Pheng est responsable de l’égalité et de l’inclusion chez WaterAid Cambodge. Chelsea Huggett est responsable technique pour l’égalité et l’inclusion à WaterAid Australie.