Les objectifs de développement durable : 17 objectifs, un élément clé

7 min read
Thumbnail
WaterAid/Ernest Randriarimalala

L’objectif 6 est un élément clé pour réaliser l’ensemble de l’Agenda 2030. Le manque d’accès aux services d’eau, d’assainissement et d’hygiène (WASH) porte atteinte aux droits de l’homme, exacerbe la pauvreté et continuera à laisser pour compte les communautés les plus marginalisées.

L’Agenda 2030 - les objectifs de développement durable - est ambitieux. 17 objectifs. 244 indicateurs. Pour réaliser cet exploit de développement mondial, nous devons reconnaître comment les progrès réalisés dans un domaine contribuent à ceux réalisés dans un autre. L’objectif 6 est l’un des objectifs les plus interconnectés. L’amélioration de l’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène (WASH) favorise le développement économique, la réduction de la pauvreté, l’éducation, la santé, etc.

Objectif 1. Mettre fin à la pauvreté sous toutes ses formes partout dans le monde.

Le manque d’accès aux services WASH présente de nombreux avantages sanitaires et économiques, détaillés ci-dessous. Nous ne mettrons pas fin à la pauvreté alors que 844 millions de personnes n’ont toujours pas accès à l’eau et que 2,3 milliards de personnes n’ont pas accès à l’assainissement.

Objectif 2. Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire et une meilleure nutrition, et promouvoir une agriculture durable.

155 millions d’enfants de moins de cinq ans souffrent d’un retard de croissance et 50 millions d’enfants sont touchés par l’émaciation. La moitié de ces cas chroniques de dénutrition sont liés à des infections causées par un accès insuffisant aux services WASH. Les infections répétées affectent la façon dont les nutriments sont absorbés par l’organisme et inhibent le développement.

Objectif 3. Assurer une vie saine et promouvoir le bien-être de tous à tous les âges

L’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène (WASH) a des effets bénéfiques sur la santé à tous les âges. Il réduit la mortalité infantile, la diarrhée, le choléra, la pneumonie, la septicémie, le trachome et bien d’autres encore. Dans les établissements de santé des pays à revenu faible ou moyen, 38 % des établissements de santé n’ont pas accès à l’eau, 19 % n’ont pas d’installations sanitaires améliorées et 35 % n’ont pas d’eau ni de savon pour se laver les mains. Ce manque de services compromet la capacité à fournir des services de base courants, tels que l’accouchement et la capacité à prévenir et à contrôler les infections.

Objectif 4. Assurer une éducation de qualité, inclusive et équitable et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous

Les écoles qui ne disposent pas d’un accès décent à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène ont un taux plus élevé de transmission de maladies et de maladies diarrhéiques, ce qui rend les élèves vulnérables. Le manque d’installations d’hygiène menstruelle fait que les filles manquent l’école pendant leurs règles, ce qui accentue encore les disparités entre les sexes dans l’éducation.

Objectif 5. Réaliser l’égalité des genres et l’autonomisation de toutes les femmes et les filles

Le manque d’accès aux services WASH affecte les femmes de manière disproportionnée. Lorsqu’il n’y a pas d’installations dans les écoles, les cliniques et autres lieux publics, les femmes ne peuvent pas gérer leurs menstruations de manière hygiénique, dans l’intimité et avec dignité. Il en résulte des effets négatifs sur la santé et une réduction de la capacité des femmes à accéder à l’éducation et aux opportunités économiques, ce qui perpétue les inégalités.

Objectif 8. Promouvoir une croissance économique soutenue, inclusive et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous

L’agriculture représente près de 70 % des prélèvements d’eau douce, ce qui rend l’accès à l’eau essentiel pour le quart de la population active mondiale qui dépend de l’agriculture pour ses revenus. 263 millions de personnes passent plus de 30 minutes à collecter de l’eau, temps qui aurait pu être consacré à participer à des activités génératrices de revenus.

Objectif 10. Réduire les inégalités au sein des pays et entre eux

L’accès aux services WASH touche de manière disproportionnée les communautés les plus marginalisées. Les personnes vivant dans la pauvreté, les personnes handicapées et les habitants des zones rurales ou des bidonvilles ont moins de chances d’avoir accès aux services WASH. Cela exacerbe les inégalités qui existent déjà dans les sociétés et crée un cycle de pauvreté.

Objectif 11. Rendre les villes et les établissements humains inclusifs, sûrs, résilients et durables

D’ici 2050, 70 % de la population mondiale sera basée dans les centres urbains. Avec l’expansion des bidonvilles et des zones périurbaines, il est essentiel de veiller à ce que les services WASH soient prioritaires, en particulier la gestion des boues de vidange.

Objectif 13. Prendre des mesures urgentes pour lutter contre le changement climatique et ses conséquences

Le changement climatique continuera à augmenter les risques de phénomènes météorologiques extrêmes et d’insécurité hydrique. La fragilisation croissante des ressources en eau risque de toucher les communautés les plus marginalisées, qui vivent souvent dans des zones rurales et dans une extrême pauvreté.

Objectif 14. Conserver et utiliser durablement les océans, les mers et les ressources marines pour un développement durable

À l’échelle mondiale, plus de 80 % de toutes les eaux usées sont rejetées directement dans l’environnement sans traitement, ce qui affecte les sources d’eau et pollue les rivières, les lacs et les océans. Cette pollution affecte les sources d’eau et, à long terme, perturbe les écosystèmes. La faune et la flore qui y vivent sont non seulement endommagées, mais elle nuit également aux populations des communautés environnantes. Ces dommages environnementaux coûtent des milliards de dollars, ce qui affecte la durabilité et l’économie à l’échelle mondiale.

Objectif 16. Promouvoir des sociétés pacifiques et inclusives pour un développement durable, assurer l’accès à la justice pour tous et mettre en place des institutions efficaces, responsables et inclusives à tous les niveaux

D’ici 2030, la population devrait atteindre 8,5 milliards d’habitants. 844 millions de personnes vivent déjà sans accès à un approvisionnement de base en eau, ce qui rend plus importante que jamais la gestion efficace des ressources de la terre. Compte tenu de la croissance démographique actuelle et des pratiques de gestion de l’eau, le monde sera confronté à un déficit de 40 % entre la demande prévue et l’approvisionnement en eau disponible d’ici 2030. Une bonne gestion des ressources en eau, une coopération transfrontalière et la participation des communautés locales sont essentielles, car les ressources s’épuisent et les risques de conflits à leur sujet augmentent.

Visitez notre page ODD pour en savoir plus sur l’Agenda 2030, et notre travail lié à l'ODD 6. Cet article a été publié pour la première fois sur WASHwatch le 31 mai 2018.