Des mains propres - une recette pour la santé : relier l’hygiène des mains et l’hygiène alimentaire

9 min read
Thumbnail
WaterAid/Jacques Nkinzingabo

Sept cas de diarrhée sur dix dans les pays en développement peuvent être d'origine alimentaire, avec des effets dévastateurs sur la santé et le développement. Alors pourquoi l'hygiène alimentaire est-elle souvent négligée dans la promotion de l'hygiène ? Quel est le lien entre l'hygiène alimentaire et l'hygiène des mains ? Om Prasad Gautam, directeur principal de la section WASH pour l'hygiène à WaterAid Royaume-Uni, explique pourquoi et comment changer les comportements, et ce que vous pouvez faire pour aider.

Des mains propres, la recette d'une bonne santé. Pourquoi l'hygiène alimentaire est-elle si importante ?

L'hygiène alimentaire pourrait être l'un des plus grands problèmes à résoudre dans le cadre du développement. Le lavage des mains au savon avant de manger, de nourrir les enfants ou de préparer les aliments, une cuisson et un réchauffage rigoureux, la propreté des ustensiles de service et la conservation correcte et à couvert des aliments cuits sont essentiels pour prévenir les maladies liées à l'alimentation et les maladies diarrhéiques. Pourtant, une grande partie de la population ne pratique pas systématiquement une bonne hygiène alimentaire et le lavage des mains.

Il est prouvé qu'une préparation alimentaire et une alimentation non hygiénique sont susceptibles d'augmenter le niveau de contamination microbiologique des aliments et, par conséquent, le risque de maladie diarrhéique. Les personnes atteintes de diarrhée non seulement mangent moins, mais sont aussi moins capables d'absorber les nutriments des aliments. Pour les enfants, cela a de sérieux impacts sur leur développement physique et cognitif, et les rend plus vulnérables à de futures maladies.1

Le thème de la Journée mondiale du lavage des mains de cette année, Des mains propres : la recette d'une bonne santé se concentre sur les liens entre le lavage des mains et l'alimentation, notamment l'hygiène alimentaire et la nutrition. Nous avons quelques progrès à célébrer : l'inclusion du lavage des mains dans l'agenda de l'ODD 6, l'inclusion d'indicateurs de lavage des mains dans le cadre du Programme commun de surveillance OMS/UNICEF, plus de données que jamais, l'attention politique portée au lavage des mains, et moins d'enfants de moins de cinq ans decédés de maladies diarrhéiques qu'il y a dix ans.

Pourtant, environ un demi-million d'enfants meurent chaque année de maladies diarrhéiques évitables2. Bien que le simple fait de se laver les mains avec du savon puisse réduire les cas de diarrhée jusqu'à 48 %3, seuls 27 % des ménages dans le monde disposent d'eau et de savon pour se laver les mains4 et seuls 19 % des gens se lavent les mains après un contact avec des matières fécales5.

Des études suggèrent que 70 % des diarrhées dans les pays en développement pourraient être d'origine alimentaire et provenir d'agents pathogènes transmis par les aliments.6 Nous avons besoin de plus de preuves comme celle-ci sur le rôle de l'hygiène alimentaire dans la prévention des diarrhées, pour informer efficacement et accroître l'urgence de la politique de santé publique et de la promotion de l'hygiène. Et nous avons besoin de nouveaux moyens intelligents pour l'hygiène améliorée, fondés sur des preuves et des approches axées sur le comportement, comme celles que nous avons expérimentées au Népal.7

Jusqu'à présent, les interventions de santé publique n'ont pas suffisamment porté sur la contamination alimentaire, c'est une lacune énorme.

 

Five key prioritised food hygiene behaviours
Cinq comportements prioritaires en matière d’hygiène alimentaire
Gautam O, Schmidt W, Cairncross S, Cavill S, Curtis V (2016). Trial of a novel intervention to improve multiple food hygiene behaviours in Nepal. American Journal of Tropical Medicine and Hygiene.

Que devrions-nous faire et ne pas faire ?

La Journée mondiale du lavage des mains offre une occasion importante de sensibiliser davantage le public à l'importance de l'hygiène des mains et de l'hygiène alimentaire. Cette année, nous appelons à la définition de priorités, à un changement de politique, à des investissements et à des efforts collectifs et coordonnés en faveur de la programmation du lavage des mains. Tout le monde a un rôle à jouer, lisez la fin de ce blog pour découvrir ce que vous pouvez faire pour aider.

Les interventions visant à lutter contre la transmission des maladies par l'alimentation ont été largement négligées dans la recherche et la programmation dans les milieux à revenu faible et intermédiaire. Il faut espérer que cette année, la Journée mondiale du lavage des mains pourra contribuer à changer cette situation.

Nous devons également éviter les mauvaises habitudes dans nos campagnes. Des messages éducatifs ponctuels disant aux gens de faire ceci et cela, le gaspillage d'argent pour imprimer des casquettes et des t-shirts, ou le gaspillage de temps et de ressources pour distribuer des affiches et des brochures uniquement autour de cette journée ne feront pas grand-chose. Un coup de pouce par an ne suffira pas pour changer les comportements en matière d'hygiène des mains et d'hygiène alimentaire. Et nous savons que le simple fait de fournir des installations ne changera pas non plus les habitudes.

La célébration de cette journée devrait plutôt être un point d'entrée clé pour approfondir le travail de changement des comportements. Nous devons nous concentrer tout au long de l'année sur l'encouragement des gens à changer leur comportement pour de bon, afin de maximiser les bénéfices de l'amélioration des installations d'eau et d'assainissement. Nous devons changer les habitudes de toute une vie grâce à des méthodes de changement des comportements fondées sur des preuves8 : émotion/motivation, conseils, indices et accessoires, rendre les bonnes habitudes faciles et évidentes et encourager une bonne hygiène en tant que norme sociale.

Comment changer efficacement les comportements et la situation ?

Pour être efficaces, les interventions de changement des comportements en matière d'hygiène doivent être soigneusement conçues, fondées sur des principes scientifiques de changement des comportements, et porter sur de multiples comportements clés, notamment le lavage des mains au savon et l'hygiène alimentaire.

WaterAid a abandonné les approches éducatives de l'hygiène démodées, condescendantes et inefficaces, qui répètent des messages axés uniquement sur les germes et les avantages d'une bonne hygiène pour la santé. Nous avons plutôt adopté des approches de conception centrées sur le comportement, où nous écoutons les communautés pour comprendre leurs déterminants comportementaux universels : leurs moteurs, leurs motivations et leurs ambitions. Nous travaillons ensuite avec des équipes créatives pour concevoir des approches innovantes et engageantes qui utilisent les émotions pour provoquer un changement positif et durable des comportements en matière d'hygiène.

Pour améliorer les comportements en faveur d'une bonne hygiène des mains et d'une bonne hygiène alimentaire, il faut préférer l'intégration des programmes en cours des secteurs de la nutrition, de la santé, de l'éducation et des services WASH, aux niveaux national et international. Et les gouvernements, les bailleurs de fonds et les professionnels doivent augmenter le financement des interventions complémentaires en matière d'hygiène alimentaire et de lavage des mains.

Nous aidons les gouvernements à accroître leur capacité à exécuter, à prioriser et à allouer des fonds pour des interventions de changement des comportements en matière d'hygiène, d'eau et d'assainissement. Nous démontrons à quel point des campagnes de changement des comportements innovantes et bien documentées peuvent être plus efficaces que l'éducation traditionnelle. Et nous travaillons avec les gouvernements pour intégrer le changement des comportements en matière d'hygiène dans d'autres secteurs, tels que la santé (vaccination, soins néonatals), la nutrition et l'éducation, et pour aider à construire (ou à renforcer) des systèmes de suivi et d'évaluation afin d'évaluer les comportements et de suivre l'impact des interventions.

J'espère que la célébration mondiale de cette année encouragera les parties prenantes, notamment les gouvernements, à donner la priorité et à mettre en œuvre des programmes novateurs et fondés sur des preuves à l'échelle. Avec un meilleur financement, une meilleure intégration et une meilleure définition des priorités, nous pouvons commencer à résoudre ce problème.

Que pouvez-vous faire pour améliorer l'hygiène des mains (et l'hygiène alimentaire) ?

Tout le monde, y compris les enfants

Lavez-vous les mains avec du savon aux moments critiques, en particulier avant de manger et de nourrir. Soyez un modèle de lavage des mains pour les autres.

Dirigeants et groupes communautaires

Introduisez et encouragez les comportements de lavage des mains avec du savon comme normes sociales et assurez des installations pour le lavage des mains à l'eau et au savon dans les lieux publics.

École

Veillez à ce que les écoles disposent d'installations inclusives pour le lavage des mains avec de l'eau et du savon, et pratiquez le lavage des mains en groupe.

Centres de soins

Veillez à ce que des installations pour le lavage des mains à l'eau et au savon se trouvent dans les différentes parties des centres de soins et que le personnel fasse la démonstration des pratiques de lavage des mains durables. Incluez le lavage des mains dans les activités de promotion de la santé.

Lieux de travail

Veillez à ce que les installations pour le lavage des mains soient équipées d'eau et de savon, et encouragez les comportements de lavage des mains du personnel aux moments critiques.

Décideurs politiques

Assurez un environnement politique correct (rendez la politique d'hygiène, les normes et les directives disponibles à différents niveaux) et allouez plus de ressources pour le lavage des mains et l'hygiène.

Gouvernement

Veillez à ce que les institutions responsables/redevables planifient et exécutent les programmes d'hygiène/de lavage des mains, en allouant des ressources suffisantes. Intégrez l'hygiène dans les programmes en cours.

Chercheurs

Générez des données pour réduire le manque de preuves et les partager en temps utile pour éclairer les politiques et les pratiques.

Responsables de la mise en œuvre du programme

Intégrez l'hygiène dans les programmes WASH, de santé, de nutrition, d'éducation, d'agriculture et autres en cours. Rendez les approches innovantes.

Secteur privé

Le secteur privé a un rôle, voire une responsabilité, dans la promotion du lavage des mains. Développez des produits innovants qui permettent le changement des comportements, tels que des stations de lavage des mains et du savon plus proche des endroits où les gens en ont besoin. Intégrez des éléments de promotion du lavage des mains dans les activités de marketing social et de promotion en cours.

Bailleurs de fonds institutionnels et tous les autres types de bailleurs de fonds

Donnez la priorité à l'hygiène et veillez à l'allocation de ressources suffisantes. Investissez dans l'innovation et dans des programmes de changement des comportements à grande échelle.

 

1 Rosenbaum J et Berry R (2017). Essential WASH Actions: A training and reference pack. globalhandwashing.org/resources/essential-wash-actions-a-training-reference-pack-to-supplement-essential-nutrition-actions/ 

2 www.thelancet.com/infection Publié en ligne le 1er juin 2017 http://dx.doi.org/10.1016/S1473-3099(17)30276-1

3 Ejemot R, Ehiri J, Meremikwu M, Critchley J (2008). Hand washing for preventing diarrhoea. Cochrane Database of Systematic Reviews. 

4 OMS/UNICEF (2017). Progrès en matière d'eau potable, d'assainissement et d'hygiène. Programme commun de surveillance OMS/UNICEF.

5 Freeman M, Stocks M, Cumming O et al. (2014). Hygiene and health: systematic review of handwashing practices worldwide and update of health effects. Tropical Medicine and International Health. 

6 Ejemot R, Ehiri J, Meremikwu M, Critchley J (2008). Hand washing for preventing diarrhoea. Cochrane Database of Systematic Reviews. 2008

7 OMS (1996). La nutrition chez le nourrisson et le jeune enfant. Genève : Organisation mondiale de la Santé.

8 Gautam O, Schmidt W. Cairncross S, Cavill S, Curtis V (2016). Trial of a novel intervention to improve multiple food hygiene behaviours in Nepal. American Journal of Tropical Medicine and Hygiene.