Permettre aux communautés de surveiller les niveaux d'eau au Timor oriental

4 min read

Très souvent, pour parvenir à un accès universel à l'eau et à l'assainissement, une forte participation des communautés est nécessaire. Cependant, certaines tâches, comme la surveillance des niveaux d'eau, peuvent être trop difficiles à accomplir. Au Timor oriental, WaterAid travaille avec la population locale pour trouver une solution durable. Moises Pereira, responsable de la gestion des ressources en eau chez WaterAid Timor oriental, nous en dit plus.

WaterAid travaille dans le district de Likisà, au Timor-Leste, depuis 2007, et dans le district de Manufahi depuis 2011. Au cours de cette période, nous avons renforcé notre approche de mise en œuvre avec les ONG partenaires locales et le gouvernement local. Notre approche de mise en œuvre vise à soutenir nos partenaires pendant qu'ils travaillent avec les communautés pour mettre en place de nouveaux systèmes d'eau. Nous incluons la gestion des ressources en eau pour garantir que l'approvisionnement en eau soit plus durable. 

String is attached to a float which monitors water levels in Taliposa Community, Timor-Leste.
Une corde est attachée à un flotteur qui surveille le niveau de l’eau dans la communauté de Taliposa, au Timor-Leste.
WaterAid

Le Plan de développement stratégique 2011–30 du gouvernement vise à garantir que chaque habitant du Timor-Leste ait accès à des installations d'eau, d'assainissement et d'hygiène (EAH) d'ici 2030. Un décret national stipule que l'exploitation et l'entretien des services d'eau et d'assainissement dans les zones rurales relèvent de la responsabilité de la communauté, lorsqu'un système d'approvisionnement en eau se trouve dans les limites d'un établissement, d'un hameau ou d'une communauté. Cela peut être difficile à gérer pour les communautés.

S'adapter au contexte

A WaterAid Timor-Leste, nous avons développé nos approches pour compléter ce transfert de responsabilité, et adapté les méthodes en réponse aux expériences des communautés. Au début de chaque projet d'approvisionnement en eau, nous travaillons avec des partenaires locaux pour faciliter l'élaboration d'un plan d'action communautaire et former un groupe communautaire d'usagers d'eau. Ce groupe est chargé de poursuivre le fonctionnement et l'entretien du système d'approvisionnement en eau et de collecter des fonds auprès de chaque ménage. 

Des difficultés apparaissent dans de nombreuses communautés pendant la saison sèche, lorsque l'eau est plus rare. Les membres du groupe d'usagers de l'eau doivent se rendre chaque jour à la source pour ouvrir le réservoir et vérifier le niveau d'eau à l'intérieur. Cela leur fait perdre un temps précieux, et certaines personnes ont également du mal à déplacer la lourde plaque d'égout. Ces obstacles réduisent souvent la motivation d'une communauté à participer au suivi et au contrôle de son système. Ils ont besoin d'une méthode simple et bon marché, facile à mettre en œuvre, à comprendre et à entretenir.

Essais et erreurs

Les efforts visant à trouver une solution à ce défi ont commencé en 2015 lorsque Kate Neely, doctorante à l'Université Deakin, a mis en œuvre un indicateur du niveau de l'eau simple d'utilisation dans la communauté de Lautekas, dans le sous-district de Maubara, en utilisant des matériaux locaux. La communauté était désireuse de transmettre le processus à d'autres communautés, mais les matériaux utilisés pouvaient présenter un risque à long terme pour la qualité de l'eau, car ils comprenaient un récipient en plastique rempli de terre afin de créer un système de poulie.

Nous avons réfléchi et essayé un prototype de poulie différent au bureau de WaterAid Timor-Leste, mais nous avons constaté que l'indicateur était trop sensible au poids du flotteur et de l'ancre. Nous avons expérimenté une nouvelle conception plus simple, et l'avons pilotée dans la communauté de Taliposa. Dans cette conception, un flotteur à l'intérieur du réservoir était attaché à une ficelle qui sortait par le haut du réservoir, et qui était attachée à un niveau externe, permettant aux gens de juger du niveau de l'eau depuis l'extérieur.

Après une semaine, nous avons rendu visite à la communauté pour lui demander son avis. Nous avons amélioré le système en fonction de leurs commentaires, à l'aide d'une ligne plus solide et d'une ancre plus lourde. Nous avons relevé d'autres défis, notamment l'incertitude de certains membres de la communauté concernant l'indicateur de niveau, le fait que les enfants jouent avec la ficelle et la nécessité d'installer une clôture pour couvrir le réservoir et le rendre sûr. Nous avons encouragé le groupe d'usagers de l'eau à expliquer le fonctionnement de l'indicateur à l'ensemble de la communauté, et à décourager les enfants de jouer avec.

Adjustments are made to a water monitor system in Taliposa Community, Timor-Leste.
Des ajustements sont apportés à un système de surveillance de l’eau dans la communauté de Taliposa, au Timor-Leste.
WaterAid

Un projet final à partager

Le projet qui en résulte offre à la communauté un système d'alerte précoce et fournit des informations, de la transparence et un moyen efficace pour les groupes d'usagers d'eau de vérifier le niveau d'eau dans le réservoir. Cela signifie qu'ils peuvent réagir face aux pénuries en restreignant le débit d'eau du réservoir et en limitant les heures auxquelles les gens peuvent accéder à l'eau, ce qui permet de rationner l'approvisionnement.

L'indicateur est un moyen simple et bon marché d'aider les communautés rurales à rester impliquées, indépendantes, d'avoir le contrôle et d'être approvisionnées en eau, en particulier dans les zones subissant les effets de l'événement climatique E.N.S.O.

L'un des principaux avantages de l'indicateur est qu'il responsabilise la communauté, en lui accordant la confiance pour gérer le système. Le niveau d'eau étant enregistré, le chef du groupe d'usagers est plus confiant pour aider la communauté et soutenir la régulation de l'eau par le groupe d'usagers.

Nous avons appris que les communautés et les groupes d'usagers d'eau sont désireux de prendre soin de leurs installations, et que le processus et la conception bénéficient de leur participation dès le début. À l'avenir, nous ferons également participer nos partenaires locaux et le personnel du gouvernement chargé de l'approvisionnement en eau.

WaterAid prévoit d'implanter ce concept dans d'autres communautés qui sont confrontées aux mêmes défis en matière de suivi et de rationnement que Taliposa, et de suivre les progrès et les réactions ici sur notre site web.

Une initiative d'aide australienne mise en œuvre par WaterAid au nom du gouvernement australien.

Logos