Pour progresser sur l’ODD 4, nous devons intégrer des actions sur l’éducation et l’eau, l’assainissement et l’hygiène

on
8 July 2019
WaterAid/ Kokoyeh

Cette semaine, la Sierra Leone rendra compte de ses progrès en vue de l'Objectif de développement durable 4 sur l'éducation. Patrick Cheah, directeur national de WaterAid Sierra Leone, plaide en faveur d'une action intégrée sur l'ODD 4 et l'ODD 6 sur l'eau et l'assainissement.

À WaterAid Sierra Leone, nous sommes très enthousiastes. L'un des points forts de l'annuel Forum politique de haut niveau (FPHN) est les examens nationaux volontaires, qui font partie du suivi des Objectifs de développement durable (ODD) dans lesquels les pays examinent régulièrement leurs progrès vers la réalisation des ODD aux niveaux national et infranational. Et cette année, notre gouvernement sera l'un de ceux qui rendent compte, pour la deuxième fois depuis le début du processus en 2015.

Nous avons contribué aux consultations et aux engagements qui ont conduit à la préparation de l'examen national volontaire de la Sierra Leone, dont une partie importante a été notre participation, avec des représentants du gouvernement, au Forum régional africain sur le développement durable en avril. Mais nous ne sommes pas seulement enthousiastes parce que nous y avons participé.

Deux raisons pour lesquelles nous sommes particulièrement enthousiastes à propos du FPHN et des examens nationaux volontaires de cette année

1. Le gouvernement de la Sierra Leone a récemment lancé son Plan de développement national à moyen terme 2019‑2023, intitulé « Éducation pour le développement », avec comme politique phare une éducation gratuite de qualité pour tous.

2. L'ODD 4, sur l'éducation de qualité, est l'un des six objectifs que les pays participant aux examens nationaux volontaires examineront cette année.

Bien que WaterAid se concentre sur l'eau, l'assainissement et l'hygiène (EAH), en tant qu'ONG internationale travaillant dans le pays, nous sommes obligés de tenir le gouvernement responsable de la mise en œuvre de cette importante déclaration de politique éducative. Mais en particulier, en tant que partenaire, nous travaillerons avec le gouvernement pour soutenir la mise en œuvre réussie de la politique dans une perspective WASH.

Le plan de développement est une entreprise majeure, et le gouvernement a promis 21 % du PIB annuel du pays pour sa mise en œuvre. Nous applaudissons cela, mais nous restons vigilants car nous prévoyons les énormes demandes que l'augmentation des inscriptions fera peser sur les services WASH dans les écoles de tout le pays.

Des plans prometteurs pour l'éducation dépendent de l'action sur les services WASH

Les écoles de Sierra Leone sont confrontées à des installations WASH nettement insuffisantes, comme l'a révélé l'examen annuel des performances du secteur en décembre 2018. Le rapport a révélé que seulement 56 % des écoles du pays avaient accès à une eau améliorée et 40 % à des installations d'assainissement de base, et que seulement 17 % avaient accès à des installations pour le lavage des mains, un maigre 10 % ayant accès à des services d'hygiène menstruelle.

56 % des écoles ont accès à une eau améliorée
40 % ont accès à des installations d'assainissement de base
17 % ont accès à des installations pour le lavage des mains, 10 % ont des services d'hygiène menstruelle

Les actions relatives aux ODD 4 et 6 doivent être intégrées

En tant que partenaire de développement, nous sommes convaincus que si les conditions en matière de WASH dans les écoles ne sont pas améliorées, le résultat du plan d'éducation gratuite sera au mieux mauvais, à la fin de l'année 2023. Une école sans installations WASH n'est pas une école, et les ODD 4 et 6 sont étroitement liées : nous n'atteindrons pas l'ODD 4 sans le succès de l'ODD 6.

Notre rôle principal est donc de travailler avec le gouvernement pour soutenir le plan en liant l'action sur l'ODD 4 à celle sur l'ODD 6. Dans la nouvelle note d'information de WaterAid, nous soulignons les liens profonds entre les deux objectifs, et nous recommandons comment les gouvernements et les partenaires peuvent assurer le succès en s'y attaquant ensemble, en incluant des études de cas de notre travail. Lorsqu'ils seront pleinement intégrés, les efforts déployés pour atteindre ces objectifs permettront de créer des environnements d'apprentissage sains et d'accroître la rétention des étudiants.

Les installations doivent être adaptées à chaque âge, genre et capacité

Nous irons plus loin, pour nous assurer que le plan du gouvernement aborde l'équité et l'égalité comme le prévoit notre approche des services WASH fondée sur les droits de l'homme, notamment la satisfaction des besoins des étudiants handicapés.

An accessible school latrine block, built by WaterAid, in Longebu, Pujehun District, Sierra Leone.
WaterAid/Patrick Musa
Un bloc de latrines scolaires accessibles, construit par WaterAid, à Longebu, dans le district de Pujehun, en Sierra Leone.

Un autre rôle sera de montrer ce que des installations WASH totalement inclusives dans un environnement scolaire devraient comprendre : rampes, mains courantes, espace adapté, accès séparé selon le genre, portes verrouillables et installations répondant aux besoins de gestion de l'hygiène menstruelle et autres. Nos interventions WASH dans les écoles des zones rurales de Sierra Leone incluent ces caractéristiques (comme indiqué ci-dessus), et sont utilisées comme preuves empiriques pour démontrer une approche holistique en matière de WASH.

Nous travaillons également avec le gouvernement dans le cadre de la révision de ses politiques visant à accélérer l'accès à des services WASH améliorés dans les écoles, et nous continuerons de travailler avec le Ministry of Basic and Senior Secondary Education pour revoir les directives relatives aux services WASH dans les écoles.

Principales recommandations pour réussir dans le domaine de l'éducation et des services WASH

Le FPHN 2019 représente une opportunité importante pour la Sierra Leone, et pour tous les États présentant leur examen national volontaire, de créer une intégration entre les ODD et une dynamique autour de ces derniers, en particulier ceux qui ont été examinés cette année, afin de stimuler les progrès en vue de l'Agenda 2030.

Dans le cadre de la préparation de la réunion, nous avons quatre principales recommandations à l'intention des gouvernements, des bailleurs de fonds et des partenaires de développement :

1. Les ministres de l'Éducation et des Finances, ainsi que les bailleurs de fonds, doivent reconnaître l'importance fondamentale des services WASH dans les écoles pour améliorer l'éducation. Les investissements dans ces services essentiels doivent être augmentés conformément aux plans crédibles visant à atteindre l'accès universel d'ici 2030 au plus tard.

2. L'assainissement des écoles doit répondre aux besoins spécifiques des femmes et des filles.

3. Les installations doivent être inclusives et adaptées à l'âge, et les interventions doivent également prendre en compte les jeunes qui ne sont pas scolarisés de manière traditionnelle, comme les personnes souffrant de déficiences intellectuelles.

4. L'intégration et la coordination intersectorielles doivent être accrues, en encourageant la collaboration entre les secteurs WASH, de la santé et de l'éducation pour concevoir et mettre en œuvre des politiques et des programmes qui respectent les droits de l'homme de tous les individus.

Lors du FPHN, nous attendons avec impatience d'entendre le gouvernement de la Sierra Leone s'engager à respecter ces recommandations, en réaffirmant les ressources engagées pour atteindre les 17 Objectifs de l'Agenda 2030.

Patrick Cheah est le directeur national de WaterAid Sierra Leone.

Lisez les recommandations dans leur intégralité dans notre dossier politique sur les liens entre l'ODD 4 et l'ODD 6 >

Suivez notre activité au FPHN sur Twitter @wateraid et restez au courant des activités de notre délégation sur le blog journal >