Placer les travailleurs de la santé au cœur du changement de comportement en matière d’hygiène

6 min read
WaterAid/ Lis Parham

Comment faire participer les communautés - et les travailleurs de la santé qui sont au cœur de celles-ci - à la modification des comportements en matière d’hygiène ? Abigail Nyaka, chargée de programme, décrit le parcours de WaterAid Malawi pour créer une campagne de propreté.

Le comportement hygiénique est au cœur de toute intervention de santé publique réussie. Mais changer les attitudes sociales et la prise de conscience en matière de santé et d’hygiène prend du temps et constitue un défi majeur pour l’amélioration de la santé publique. Les modèles théoriques et les cadres pratiques, tels que le modèle ABCDE que WaterAid utilise, peuvent être essentiels pour encourager les changements nécessaires.

Dans le cadre du projet phare de WaterAid Malawi, Deliver Life - rendu possible grâce à l’aide du peuple britannique - nous avons utilisé ce modèle pour développer une ««campagne propre » - un ensemble de mesures visant à promouvoir la santé par le biais de matériels interactifs de changement de comportement en matière d’hygiène.

La marque

Avec un slogan qui est aussi un appel à l’action ("tiziyamba ndife", qui signifie « cela doit commencer par nous »), la campagne entend inciter chacun à protéger les autres par de bonnes pratiques d’hygiène. Étant donné les taux élevés d’infections nosocomiales au Malawi, la campagne vise principalement les travailleurs de la santé, la communauté en général étant la cible secondaire.

La campagne comporte deux phases :

  1. s’attaquer aux normes sociales ;
  2. promouvoir des comportements spécifiques.

La première phase s’est concentrée sur l’image de marque de la campagne. Nous avons créé un logo, une chanson thème, des kits d’outils manuels et des repères visuels pour rappeler les comportements.

Olive Matchado, assistante au Nayuchi Health Centre à Machinga, Malawi.
Olive Matchado, assistante au Nayuchi Health Centre à Machinga, Malawi.
WaterAid/ Dennis Lupenga

La deuxième phase s’est concentrée sur l’amélioration des compétences des travailleurs de la santé et des membres de la communauté comme Olive (photo ci-dessus) afin de mettre en pratique, de maintenir et de transmettre de bonnes pratiques d’hygiène. Elle s’est concentrée sur :

  • le lavage des mains au savon
  • l'utilisation correcte des latrines et les maintenir propres
  • le traitement et le stockage sûrs de l’eau
  • l’hygiène alimentaire, et
  • une gestion sûre des déchets de soins de santé.

Pour faciliter l’apprentissage, nous avons conçu des activités, notamment des manuels (traduits en langue chichewa) pour guider les discussions communautaires, les rendez-vous dans les cliniques et les réunions des travailleurs de la santé, et nous avons créé des émissions de radio, des sports et des jeux.

Qui sont nos partenaires ?

Le projet Deliver Life est mis en œuvre dans trois districts par nos partenaires AMREF Health Africa, Evangelical Lutheran Development Service (ELDS), National Initiative for Civic Education (NICE) et les autorités locales des districts - eau, santé et nutrition ainsi que les départements de l’agriculture.

Les directions des services de santé préventive et de la gestion de la qualité du ministère de la santé ont joué un rôle essentiel pour pré-tester les communautés et nous ont mis en rapport avec d’autres initiatives de communication dans le pays afin d'éviter la duplication des efforts. Nous avons veillé à ce qu’elles dirigent le processus, afin qu’elles puissent facilement prendre en charge le projet et le faire durer.

Qu’avons-nous accompli jusqu’à présent ?

Il était important de créer l'ensemble sur la base de preuves, nous avons donc mené une recherche formative qui a permis de générer de précieuses connaissances pour l’équipe créative sur les comportements que nous devions cibler.

Grâce à la formation d'instructeurs et aux sessions de formation des volontaires au niveau des districts, nous avons renforcé la capacité à déployer la campagne du gouvernement et des partenaires de mise en œuvre au niveau des district.

Lancée par le ministre de la santé et de la population, Atupele Muluzi, la campagne a deux thèmes : « Défenseur des agents de santé pour la promotion de l’hygiène » et « Banja la ukhondo Banja la chitsanzo » (famille en bonne santé, famille heureuse). Ce lancement s’est inscrit dans le cadre des activités organisées autour de la Journée mondiale du lavage des mains, et nous avons pu parler de la campagne lors du symposium national des praticiens.

Pour attirer davantage l’attention du public, nous avons également invité les comédiens populaires MacArthur Matukuta, Tame Mwawa, Stanley Kadzuwa et Maureen Jumaina à se produire lors du lancement.

Trois jingles ont été développés pour aider à promouvoir de bons comportements d’hygiène auprès des communautés, que la station de radio communautaire Nkhotakota a diffusé dans dix districts de la région centrale. À la fin de chaque magazine radio, les auditeurs devaient répondre à un quiz par SMS, afin que nous puissions évaluer l’audience et savoir si les gens adoptaient les messages. Le nombre de réponses a été impressionnant. Il y avait également une émission en direct au cours de laquelle les auditeurs appelaient pour poser des questions aux panélistes.

Nous avons engagé le musicien de gospel Jeremiah Chikhwaza, qui a composé une chanson thème « Banja la Chitsanzo » (Famille modèle) pour promouvoir les avantages des cinq comportements d’hygiène. Approuvée par le ministère de la santé, la chanson est diffusée sur les stations de radio en même temps que les jingles. D’autres médias, notamment les médias sociaux, seront utilisés pour faire connaître la chanson et faire en sorte que les messages touchent le plus grand nombre de personnes possible.

Au cours des deux premières années de mise en œuvre, le projet Deliver Life a permis de fournir des infrastructures WASH dans 10 centres de soins de santé ; et a permis de fournir de l’eau à 12 544 personnes et des installations sanitaires à 20 407 personnes. Au 25 février 2019 (le jour de notre symposium mondial sur l'hygiène), la campagne propre avait atteint 123 905 personnes avec ses messages et actions d’hygiène.

Principaux enseignements

La conception d’ensembles attrayants exige un esprit ouvert et de la passion. Nous avons appris que les nouvelles initiatives et les innovations correspondantes mettent du temps à décoller, il est donc essentiel de prévoir suffisamment de temps pour les processus initiaux. D’autre part, l’adaptation des supports existants à la campagne a apporté une touche surprenante, mais familière, aux messages.

Il est essentiel de s’assurer que le personnel des établissements de santé adhère à la campagne. Ils peuvent renforcer l’adhésion des communautés grâce à leur haute crédibilité et à leur position de confiance au sein des communautés, et en encourageant le changement de comportement en matière d’hygiène dans les discussions existantes sur la santé.

L’énorme charge de travail et les longues heures de prestations des travailleurs de la santé dans les milieux à faibles revenus continuent de réduire leurs bons comportements d’hygiène, même lorsqu’ils sont conscients et volontaires.

Et maintenant, quelle direction devons-nous prendre ?

Le projet Deliver Life (Donner la vie) se termine ce mois-ci (mars 2019), mais nous avons veillé à ce que la campagne soit intégrée dans les systèmes traditionnels, tels que les réunions des travailleurs de la santé, les sessions avec des patients dans les cliniques statiques ciblant des services ambulatoires, les cliniques de suivi de la croissance des enfants de moins de cinq ans et les discussions communautaires.

Nous continuerons à engager et à former davantage de mentors basés dans les districts, afin de garantir la pérennité de la campagne.

Avec nos partenaires, nous suivrons régulièrement l'alignement des activités de la campagne sur les résultats attendus et potentiels, par le biais de réunions mensuelles avec les volontaires de la communauté. En plus de l'établissement de rapports et de l'observation in situ, les partenaires de mise en œuvre et les fonctionnaires du ministère de la santé au niveau du district collecteront des données sur le comportement par le biais de suivis ponctuels.

Nous pensons que notre campagne permettra de briser les murs qui empêchent les travailleurs de la santé et les patients d'agir en matière d'hygiène, et de construire les ponts et les voies nécessaires pour parvenir à une vie saine en adoptant de bons comportements d'hygiène.

UK Aid