Remédier aux problèmes d'assainissement du Nigeria

5 min read
Thumbnail
WaterAid/Nneka Akwunwa

Malgré les efforts continus de son gouvernement, le Nigeria est l'un des cinq pays qui contribuent le plus au problème de la défécation en plein air. Erin Flynn, responsable de la recherche chez WaterAid, se penche sur le problème d'assainissement du pays. L'échelle de l'assainissement permettra-t-elle d'aider le Nigeria à atteindre ses objectifs ambitieux ?

Partir du bas de l'échelle

Felicity dirige une entreprise de confection de robes prospère dans l'État d'Enugu au Nigeria. Elle a mis le pied sur l'échelle de l'assainissement pour la première fois en 2012, lorsque l'action pour son village a été « amorcée », ou motivée, par le biais d'un Assainissement total porté (piloté) par la communauté (ATPC). Cette approche, qui aide les communautés à évaluer leur situation en matière d'assainissement, a permis à son mari de construire une latrine à fosse basique pour leur maison.

Bien que la construction d'une latrine soit considérée comme un succès en termes d'ATPC, Felicity et sa famille sont gênés par cette structure de base, et informent les visiteurs que les toilettes ne sont pas terminées, et les dirigent plutôt vers la brousse. Les toilettes à base d'eau dont la famille rêve coûteraient trop cher.

L'histoire de Felicity n'est pas rare. Depuis 2004, le Gouvernement nigérian a utilisé l'ATPC pour faire progresser les communautés dans l'échelle de l'assainissement, en commençant, si nécessaire, par la méthode du « chat » qui consiste à creuser et enterrer, ou par une latrine à fosse basique, pour arriver à des toilettes plus coûteuses et plus sophistiquées. L'ATPC est un élément clé des projets d'assainissement, d'hygiène et d'eau au Nigeria du Département britannique du Développement international (SHAWN 1 & 2). Au fil des ans, WaterAid a joué un rôle important dans l'utilisation et le développement de l'ATPC au Nigeria et au-delà, notamment en menant une étude dans trois pays en 2009.

Pour atteindre le sommet

Il est surprenant de constater qu'en dépit de l'utilisation répandue de l'ATPC, les preuves solides et fiables à l'appui de cette méthode au Nigeria et au-delà sont encore relativement rares

WaterAid poursuit la constitution d'un corpus de preuves au Nigeria, par le biais du projet d'Assainissement total durable (Sustainable Total Sanitation) dans les États d'Ekiti, d'Enugu et de Jigawa. Les données et les conclusions de la recherche formative menée en 2014 ont donné un aperçu précieux des croyances, des pratiques et de la disponibilité des services d'assainissement courants. Les résultats ont révélé beaucoup de choses sur les aspirations en matière d'assainissement des foyers de ces États, comme celui de Felicity, qui sont prêts à évoluer et exposés à la vie urbaine. 

Il est important de noter que les résultats ont montré que : 

  • La défécation en plein air n'est ni sûre ni pratique et est difficile pour les malades et les personnes âgées... 
    ...mais les foyers n'ont pas honte de pratiquer la défécation en plein air. Cela est mieux que de commencer au bas de l'échelle, en utilisant des toilettes de mauvaise qualité. Des toilettes de mauvaise qualité sont une source d'embarras pour la famille. 
  • Comme Felicity et son mari, les personnes ont un fort désir d'avoir des toilettes « idéales » à base d'eau, soit, le dernier échelon de l'échelle de l'assainissement. De telles toilettes sont faciles à nettoyer, connectées à la vie urbaine moderne et esthétiquement plaisantes... 
    ...mais elles sont financièrement hors de portée, coûtant entre 44 et 77 % du revenu annuel d'une famille moyenne. 
  • On s'accorde à dire que les toilettes rendent les foyers plus heureux et plus sains, en partie grâce à des approches comme l'ATPC... 
    ...mais on estime que ces avantages diminuent si les toilettes sont de mauvaise qualité.  
  • Les foyers ont une idée assez précise des coûts de construction de toilettes idéales (environ 260 £)... 
    ...mais même lorsqu'un ménage peut s'offrir des toilettes, le processus est long et implique plusieurs négociations avec différents fournisseurs.

Donner un coup de pouce aux foyers

Le Nigeria est l'un des cinq pays qui contribuent le plus au problème de la défécation en plein air, avec plus de 45 millions de Nigérians qui la pratiquent actuellement. Cette situation est aggravée par le déclin de la couverture sanitaire du pays. Sur la base des tendances actuelles, le nouvel objectif mondial de couverture universelle ne sera pas atteint d'ici 2030

Les gouvernements nigérians successifs ont tenté d'améliorer les pratiques sanitaires du pays. En août de cette année, le Gouvernement de l'État d'Ebonyi a rendu illégal le fait de déféquer en plein air (la création d'une telle loi est également en cours dans l'État de Yobe) et le Gouvernement de l'État d'Akwa Ibom a déclaré une « guerre contre l'élimination aléatoire des déchets ». On ignore quelles seront les implications de telles lois au Nigeria. Toutefois, une étude récente de WaterAid sur les Tigres asiatiques a souligné l'importance du leadership politique et des changements dans les politiques de santé publique et d'hygiène pour résoudre le problème.

Le marketing de l'assainissement

En s'appuyant sur les connaissances acquises sur les aspirations des foyers et les obstacles à l'achat, le projet d'Assainissement total durable (STS) soutient les entreprises locales pour développer et vendre des toilettes de haute qualité, abordables et désirables. Grâce à la recherche formative et aux tests répétés de prototypes avec les entreprises, nous avons développé des nouvelles toilettes à base d'eau dont le coût est estimé à 85 £. 

WaterAid a également soutenu l'amélioration des modèles de marketing et de vente afin d'alléger le fardeau des foyers en matière d'achat. Bien qu'elle ne soit pas nouvelle dans le secteur, cette approche basée sur le marché sera nouvelle au Nigeria. Associée à l'Assainissement total porté (piloté) par la communauté (ATPC) et à des messages de marketing social qui reflètent la fierté et le statut associés à la possession et à l'utilisation de toilettes de bonne qualité, cette approche devrait permettre d'accroître le nombre et l'utilisation des toilettes. 

Dans le cadre de l'Assainissement total durable (STS), le marketing de l'assainissement et l'Assainissement total porté (piloté) par la communauté (ATPC) seront rigoureusement évalués pour nous aider à comprendre l'efficacité de chaque approche, qu'elle soit à la fois indépendante et combinée. Bien que les résultats définitifs de l'étude ne soient pas attendus avant 2016, il est déjà clair que, pour inverser la tendance actuelle et accélérer les progrès vers les objectifs de 2030, le Nigeria devra rapidement introduire des approches complémentaires de l'assainissement qui répondent au problème à grande échelle qui se pose. 

Les nouvelles approches doivent répondre aux aspirations des foyers, réduire de manière significative le coût et la complexité de l'achat de toilettes hygiéniques (et désirables !) et garantir que des mécanismes financiers soient disponibles pour les plus pauvres. Avec ces approches en place, le Nigeria n'aura peut-être pas besoin d'une échelle pour atteindre ses objectifs ambitieux en matière d'assainissement.