Renforcement du secteur : enseignements tirés de la conférence internationale WEDC 2018

on
28 September 2018
Members of the WaterAid delegation at WEDC 2018
WaterAid/Chanchal Kumar

Chaque année, le personnel de WaterAid participe aux conférences du WEDC, à la fois pour partager notre travail et pour apprendre des autres. Voici quelques leçons clés tirées des sessions de la conférence de cette année, dont le thème était « Transformation vers des services WASH durables et résilients ».

La conférence annuelle du Water and Engineering in Development Centre (WEDC) est une excellente occasion de développer les capacités du personnel clé des organisations partenaires, en particulier des gouvernements, ainsi que du personnel de WaterAid. En juillet, la 41e conférence internationale du WEDC au Kenya a donné aux professionnels et aux chercheurs du secteur de l'eau, de l'assainissement et de l'hygiène (EAH) l'occasion de se mettre en réseau et de tirer des enseignements des expériences partagées autour du thème « Transformation vers des services WASH durables et résilients ». Voici quelques-unes des principales leçons que nous avons entendues.

Équité, inclusion et droits

  • Bien que ce domaine suscite un intérêt croissant, et qu'il existe des exemples de travail remarquable, veiller à ce qu'une optique fondée sur les droits et les principes d'inclusion et d'équité soient systématiquement intégrés dans le travail sur les services WASH reste un défi pour les politiques et les programmes, tant au niveau local que dans la recherche. Dans certains cas, lorsqu'on a demandé pourquoi ces questions n'étaient pas incluses dans les rapports, la réponse a été : « Nous allons nous pencher sur la question ! »

  • Nous devons veiller à ce que le plaidoyer en faveur de services WASH inclusifs pour les personnes handicapées ne soit pas une question d'émotions mais de droits de l'homme.

  • L'accessibilité est bien plus qu'une simple rampe et des toilettes avec une chaise percée occidentale. Nous avons besoin d'un parcours et d'une entrée accessibles à la rampe, d'une main courante de dimensions correctes et d'un couloir sans obstacle avec une signalisation adéquate des différents accessoires utilisés dans les toilettes.

  • Les sans-abri et les migrants sont plus susceptibles d'avoir un mauvais accès aux services WASH dans les espaces urbains.

  • Dans quelle mesure comprenons-nous et nous engagons-nous avec les organisations non liées à l'eau et à l'assainissement qui travaillent sur les droits des femmes, l'égalité des genres, le handicap ou l'inclusion ? C'était formidable d'entendre les perspectives des organisations basées sur les droits lors de la conférence et de comprendre comment elles mobilisent leurs populations cibles et leurs circonscriptions.

  • Apprenez-en plus sur notre travail sur l'équité et la non-discrimination.

Systèmes durables / renforcement du secteur / partenariats communautaires

  • L'engagement des gouvernements locaux à toutes les étapes d'un projet contribue à sa réussite, comme le montre le projet de WaterAid Mali qui vise à intégrer le secteur de la santé et les secteurs WASH pour contribuer à l'accès durable aux services WASH dans les établissements de santé. Un bon leadership, une bonne collaboration, ainsi que la mise en place, la diffusion et le suivi des normes WASH contribuent également à la réussite du projet.

  • Le modèle de renforcement des systèmes sectoriels devrait se traduire par : une incitation claire à la bonne performance des collectivités locales et des services publics et une plus grande redevabilité grâce au renforcement des forums de citoyens et des plateformes de redevabilité, un changement plus large et une reproduction dans d'autres districts et au niveau national.

  • Les ONG doivent modifier leur approche pour résoudre les problèmes en matière de WASH, en encourageant les gouvernements nationaux et locaux et les communautés à prendre les devants et à être plus responsables. Les impliquer dès le début de l'intervention améliore l'appropriation et la gestion des infrastructures et des services WASH. Dans cette optique, nous pouvons ensuite passer à l'échelle pour atteindre tout le monde, partout.

  • Il est urgent de revoir le modèle de services WASH durables, en particulier dans les bidonvilles, qui sont hors du champ de la planification et du développement urbains dans la plupart des pays en développement. Lors de la conférence, des exemples ont été présentés sur la manière dont les planificateurs peuvent transformer les toilettes communautaires et les toilettes publiques en centres de ressources WASH. Ceux-ci doivent être bien réglementés par les gouvernements locaux et peuvent être gérés par des groupes de femmes entrepreneures, comme moyen d'améliorer leurs moyens de subsistance tout en renforçant les services WASH des populations pauvres.

Gestion de l'hygiène menstruelle

  • Nous devons parler correctement et ouvertement de la gestion de l'hygiène menstruelle, et faire attention au langage que nous utilisons. Les parents et les enseignants doivent être impliqués dans le processus. Lorsque nous aidons les filles à s'informer sur la gestion de l'hygiène menstruelle, nous devons nous assurer que les préparations, le matériel et les processus sont appropriés.

  • Il faut un changement politique, mental et culturel pour faire avancer la gestion de l'hygiène menstruelle. Nous devons intensifier notre plaidoyer au niveau national en faveur de la suppression des taxes sur les produits sanitaires afin de les rendre plus abordables pour tous, ou même éventuellement de les rendre gratuits pour tous.

  • Il est nécessaire d'examiner la possibilité d'éliminer en toute sécurité les produits à usage unique et de faire progresser les vêtements sanitaires réutilisables en tant qu'option durable. Ces options doivent être culturellement appropriées, en tenant compte des croyances et des mythes profondément enracinés qui entourent la gestion de l'hygiène menstruelle.

  • Le travail sur la santé menstruelle serait amélioré par une meilleure coordination avec le travail sur la santé sexuelle et reproductive, car dans la vie des filles, ces sujets ne font qu'un.

Parmi les autres sujets desquels les délégués de WaterAid ont tiré des enseignements clés, citons :

  • la création d'une demande de produits marketing / d'assainissement ;

  • le calcul des coûts de l'assainissement urbain et de la planification de l'assainissement ;

  • l'approvisionnement en eau et la qualité / sécurité de l'eau ;

  • le suivi de l'eau et l'analyse de la qualité de l'eau

  • la gestion des données / recherches et des connaissances.

 

Tous les articles et publications pertinents sont disponibles dès maintenant sur le site Web du WEDC. Pour plus d'informations sur les conférences du WEDC, visionnez cette vidéo sur le site Web du WEDC.

J'espère vous y voir l'année prochaine !