Trois façons de mettre fin à la crise mondiale de l'eau, de l'assainissement et de l'hygiène (WASH) et d'atteindre l'objectif 6 du développement durable

Thumbnail
WaterAid/James Kiyimba

Est-il possible de fournir eau, assainissement et hygiène (WASH) à tout le monde, partout en une génération ? Oui, mais pas sans une action urgente des gouvernements sur trois questions clés. Ommera Ahmed, coordinatrice du plaidoyer à WaterAid UK, nous fait part des points forts de notre nouveau dossier sur la manière d’atteindre l’objectif 6 du développement durable.

Les gouvernements ne font pas assez, ni assez vite, pour faire de l’eau potable, les installations sanitaires et l’hygiène (WASH) une normalité pour tout le monde, partout, d’ici 2030.

Malgré les progrès réalisés dans le monde entier pour améliorer l’accès à ces besoins fondamentaux, 844 millions de personnes n’ont toujours pas accès à l’eau potable et à des toilettes décentes. Cette crise est un déni flagrant des droits fondamentaux des personnes à l’eau et à l’assainissement. Elle coûte des vies et empêche les familles, les communautés et les pays de réaliser pleinement leur potentiel.

Chart showing projected global access to water and sanitation at current rates of progress. We will only reach 100% access to both in 2102.
Un graphique tiré de notre dossier - au rythme actuel des progrès, le monde n'atteindra pas un accès à 100 % à l'eau et à l'assainissement avant 2102.

Les gouvernements membres des Nations unies se sont engagés à mettre fin à l’extrême pauvreté d’ici 2030 et, à cette fin, ont promis d’atteindre les 17 Objectifs de développement durable (ODD). La définition de l’objectif 6 - garantir que chacun dispose d’une eau potable et d’un système d’assainissement durables - a constitué un excellent début. Aujourd’hui, les gouvernements doivent agir de toute urgence s’ils veulent l’atteindre.

Certains sont cyniques quant à ce que les ODD peuvent réaliser de manière réaliste ; les objectifs sont plus ambitieux que ceux du Millénaire pour le développement. Mais nous savons que le changement est possible : les actions des gouvernements peuvent transformer des vies, des communautés et des pays.

L’heure est venue

En juillet prochain, les Nations unies examineront les progrès accomplis dans la réalisation de l’objectif 6. Cet examen montrera le peu de progrès réalisés par les gouvernements et la lenteur de ces derniers.

Le moment est venu d’exiger une action immédiate des gouvernements du monde entier.

Nous savons ce qui fonctionne et ce que les gouvernements doivent privilégier pour assurer le changement. Dans notre dossier ’Comment assurer à chacun l’accès à l’eau potable et à l’assainissement d’ici 2030’, nous présentons trois moyens par lesquels les gouvernements peuvent agir dès maintenant pour garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et, partant, un avenir plus sain et plus prospère.

Part of WaterAid brief summarising three ways to get water and sanitation to everyone by 2030 - finance, integration and sustainability
Un aperçu de notre dossier

1. Un financement plus important (et de meilleure qualité)

Garantir que d’ici une génération, tout le monde dispose d’une eau propre et de toilettes décentes et pratique une bonne hygiène nécessite un investissement de 28,4 milliards de dollars par an. Pourtant, le programme WASH est chroniquement sous-financé dans de nombreux pays en développement. Les gouvernements et les bailleurs de fonds doivent donner la priorité à un financement efficace du secteur WASH. Et si nous ne voulons laisser personne pour compte, le financement doit parvenir aux groupes les plus marginalisés.

2. Intégration effective

La réalisation de l’objectif 6 est essentielle pour le succès de nombreux autres ODD, notamment en matière de nutrition, d’éducation, de santé, de genre, d’inégalité, de paix et de stabilité. Les gouvernements n’atteindront pas ces objectifs sans s’assurer que les besoins WASH de chacun sont satisfaits. Les personnes travaillant dans chacun de ces différents domaines doivent se connecter et collaborer, afin d’assurer l’intégration du WASH dans les plans et programmes des autres secteurs, et vice versa.

3. Une plus grande pérennité

Les services WASH doivent être adaptés aux besoins et conçus pour durer. Les services doivent être suffisamment financés et résilients pour supporter les variations environnementales futures, y compris le changement climatique. Et il est crucial d’impliquer les communautés dans les développements dès le début, afin que leur point de vue puisse façonner leurs propres services.

Agir maintenant pour que les promesses comptent

La pression est forte si nous voulons transformer la vie des gens et aider les communautés à sortir de la pauvreté extrême d’ici 2030. Mais le moment est venu de passer des promesses aux actes. En agissant de toute urgence dans ces trois domaines, les gouvernements peuvent faire de l’ODD 6, et de cet objectif primordial, une réalité.