Une approche thématique des évaluations stratégiques

7 min read
Two women stand outside accessible public toilets in Madagascar.
Two women stand outside accessible public toilets in Madagascar. Tim Forster.

En 2017, WaterAid a réalisé sa première évaluation thématique au niveau mondial sur les services WASH dans le secteur de la santé et sur l'accès à ces services pour les personnes handicapées. Helen Parker, analyste stratégique à WaterAid International, partage ce que nous avons appris et pourquoi cela est utile.

Pourquoi des évaluations thématiques ?

Les évaluations constituent un élément essentiel de la redevabilité. Elles nous permettent de passer en revue notre travail, d'identifier ce qui fonctionne et d'évaluer les défis et les échecs. Les évaluations devraient également être intégrées dans des processus plus larges d'apprentissage organisationnel, où les résultats alimentent les meilleures pratiques, conduisent à une meilleure mise en œuvre et fournissent une base de référence pour les évaluations futures.

Après avoir publié notre stratégie mondiale en 2015, nous avons revu notre cadre d'évaluation stratégique. Cela a nécessité un examen et une consultation approfondis, afin de s'assurer que les indicateurs et les objectifs stratégiques ne créaient pas d'incitations perverses ou ne détournaient pas notre mission de changement transformateur dans le secteur WASH.

Nous disposons désormais d'une série d'outils de suivi au niveau mondial que nous utilisons pour améliorer l'efficacité de la gouvernance, notamment des rapports annuels sur le nombre d'usagers, les dépenses, les changements de politiques et des évaluations des performances du programme. Pour compléter cela, nous avons abandonné les évaluations par pays pour nous concentrer sur des évaluations thématiques de domaines de travail spécifiques. Cela nous permet d'examiner un sujet en profondeur, d'analyser un échantillon d'exemples et d'identifier les réussites et les défis.

En combinant évaluations thématiques continues et révision annuelle, nous avons pour objectif d'élargir et d'approfondir l'évaluation de notre travail.

La première évaluation thématique

De mai à décembre 2017, des collègues de WaterAid Suède, WaterAid international et WaterAid Royaume-Uni ont géré notre première grande évaluation thématique au niveau mondial pour cette stratégie. L'évaluation s'est concentrée sur les thèmes des services WASH dans le secteur de la santé et de l'accès à ces services pour les personnes handicapées, qui relèvent de nos objectifs stratégiques, respectivement en matière d'« égalité » et d'« intégration ».

Une équipe externe a mené l'évaluation qui comprenait les éléments suivants : un examen des documents, des discussions et des entretiens avec des groupes de discussion, des études de cas sur le terrain avec des visites à Madagascar, en Tanzanie, au Népal et en Inde, et des études de cas à partir de documents sur le Cambodge, le Mali et l'Ouganda. La méthode était basée sur une version révisée des critères du CAD pour mesurer la pertinence, l'efficience, l'efficacité et la pérennité. L'impact n'a pas été pris en compte en raison de la charge de la preuve nécessaire pour lier la cause et les effets, mais il y avait des exemples qualitatifs et anecdotiques d'impacts potentiels.

Les services WASH dans le secteur de la santé

Le programme WASH de WaterAid dans le secteur de la santé intègre la fourniture de services, le renforcement des capacités et le plaidoyer, en partenariat avec les ministères de la Santé et d'autres acteurs de la santé. Nous nous concentrons sur les établissements de santé, la nutrition, les maladies tropicales négligées et l'hygiène. L'évaluation a permis d'identifier des domaines de réussite, notamment un plaidoyer mondial actif pour les relations entre les services WASH, la santé, la nutrition et la santé maternelle et infantile (par exemple par le biais d'Un départ sain), le renforcement des capacités et l'amélioration de la coordination au niveau national (par exemple en soutenant les groupes de travail intersectoriels et les examens sectoriels conjoints), et de bons exemples de fourniture de services dans les établissements de santé.

Dans les cliniques que l'équipe d'évaluation a visitées en Tanzanie et en Inde, par exemple, le personnel et les responsables locaux de la santé ont été très positifs à l'égard des projets de WaterAid. Ils ont déclaré que les initiatives visant à fournir un approvisionnement en eau, une formation à l'hygiène, des toilettes réhabilitées et de nouvelles installations de gestion des déchets (incinérateurs et fosses à placenta) avaient contribué à réduire les décès liés à la septicémie, les infections et l'incidence de la diarrhée (bien que les données soient limitées). Fait important, le personnel se sentait également plus heureux et plus motivé par l'environnement plus propre et la satisfaction accrue des patients.

Au Népal, l'équipe d'évaluation a rencontré des partenaires du gouvernement et a assisté à une session interactive animée par des femmes volontaires en santé communautaire dans le cadre de notre projet de promotion de l'hygiène par la vaccination. L'équipe a été impressionnée par le fait que l'initiative a réussi à obtenir l'engagement et le soutien financier du gouvernement dans un environnement où les ressources sont très limitées.

Bien entendu, l'évaluation a également permis de cerner les défis à relever. Par exemple, dans certaines cliniques, l'approvisionnement en eau était intermittent, le savon n'était pas disponible ou les toilettes étaient cassées. Des partenaires du gouvernement ont demandé à WaterAid de fournir plus de fonds pour d'autres projets, car ils n'étaient pas en mesure de reproduire les modèles. Les recommandations ont porté sur : le maintien des services dans les établissements de santé, l'établissement de partenariats plus solides pour faciliter la maintenance, l'extension et la reproduction des programmes, et l'amélioration du suivi de notre travail pour traiter les questions de pérennité et éclairer la prise de décision à partir de preuves.

A young girl, Fatima, at the clean water points at her school in Tanzania.
Fatima aux points d’eau potable de son école en Tanzanie.
Tim Forster

Accès aux services WASH pour les personnes handicapées

L'équité et l'inclusion sont essentielles pour réaliser notre vision stratégique et l'Objectif de développement durable 6 sur l'accès universel à l'eau et à l'assainissement. L'évaluation a révélé que WaterAid avait réalisé des investissements importants dans notre programme d'inclusion, ce qui a conduit à un niveau élevé de sensibilisation et d'engagement interne. Les évaluateurs ont également suggéré que WaterAid était un leader dans la promotion de l'inclusion du handicap dans le secteur WASH.

L'évaluation a été positive sur les partenariats efficaces de WaterAid, le plaidoyer engagé, les modèles de fourniture de services inclusifs et la conversion réussie de la recherche en outils pratiques. Par exemple, les initiatives de WaterAid ont permis de renforcer les capacités des partenaires, d'élaborer des outils, des manuels et des directives pouvant être reproduits pour les personnes handicapées (comme le Compendium des technologies WASH accessibles), de construire des installations WASH publiques inclusives (par exemple dans les écoles à Madagascar et dans les toilettes publiques au Bangladesh) et de contribuer à la recherche de pointe, par exemple sur la gestion du handicap et de l'hygiène menstruelle.

L'engagement de WaterAid à travailler en partenariat avec des organisations de personnes handicapées pour revendiquer leurs droits d'accès à l'eau et à l'assainissement a été particulièrement salué, reflétant le mantra de l'autonomisation des personnes handicapées : « rien sur nous sans nous ». Par exemple, en Inde, WaterAid est partenaire du Forum des personnes handicapées de l'Odisha. Le groupe a été très clair sur les avantages du partenariat : sensibilisation aux services WASH, formation à la conduite d'audits d'accessibilité et de sécurité sur les toilettes et les robinets publics et, surtout, « autonomisation collective » pour s'organiser autour du plaidoyer des droits au-delà de l'accès aux services WASH.

Toutefois, l'un des principaux défis identifiés tant au niveau interne qu'au niveau des partenaires est le manque de compréhension (et de traitement) des obstacles qui affectent les personnes handicapées, notamment en ce qui concerne les attitudes et la stigmatisation. L'évaluation a également identifié la nécessité d'améliorer la normalisation et le respect de nos propres directives sur les meilleures pratiques, étant donné que les différentes parties de WaterAid ont des niveaux de compréhension différents en matière de programmation inclusive. Des efforts supplémentaires et un apprentissage inter-organisationnel ont été recommandés pour garantir une meilleure pratique universelle.

Quelle est la prochaine étape ?

Les évaluations thématiques ne remplacent pas la nécessité d'un suivi régulier ou l'établissement de rapports au niveau des pays en fonction de leurs propres priorités stratégiques. Toutefois, elles fournissent une image en couleur et en relief de notre travail dans un domaine spécifique et mettent en lumière les défis que nous devons relever. La première évaluation a fourni des indications utiles et des recommandations précieuses, qui nous servent désormais de mandat pour relever les défis de manière plus systématique et avec un suivi continu.

Nous continuerons à mener régulièrement des évaluations thématiques et la prochaine est en bonne voie, avec un objectif ambitieux de « renforcement du secteur pour des services durables », un autre de nos quatre objectifs stratégiques. Affaire à suivre pour les résultats.

Lisez le récent résumé de l'évaluation ici, et contactez-nous pour toute question.