WaterAid fête ses 35 ans

5 min read
Miniature
WaterAid/Tom Greenwood

Alors que WaterAid UK célèbre son 35e anniversaire et que d'autres bureaux de pays de WaterAid franchissent des étapes importantes (l'Inde est devenue membre à part entière et WaterAid Nigeria a fêté ses 20 ans le mois dernier), Adam Furse, responsable du développement organisationnel chez WaterAid, parle de la direction que prend le changement, de la manière dont nous avons élargi notre portée (notamment en Amérique du Sud) et de ce que l'avenir nous réserve.

Depuis sa création en 1981 par quelques membres visionnaires de l'industrie de l'eau britannique, WaterAid a effectué un long parcours. Initialement créée en réponse à la Décennie des Nations Unies pour l'eau potable et l'assainissement (un moment transitoire sur la scène du développement international) elle est devenue depuis une organisation mondiale pérenne travaillant dans 38 pays à travers le monde, et continue d'étendre sa portée. 

WaterAid a de l'influence dans encore plus de pays, et dans le monde entier, grâce à ses partenariats, ses relations et ses réseaux. C'est une formidable réussite qui fait que, depuis 2009 seulement, nos soutiens ont aidé WaterAid et ses partenaires à fournir de l'eau potable à 10 millions de personnes et des services d'assainissement à 13 millions de personnes, en se concentrant sur les populations les plus pauvres et les plus marginalisées du monde.

Mais avec 650 millions de personnes qui vivent toujours sans eau potable et 2,3 milliards qui n'ont pas accès à un système d'assainissement amélioré, le parcours est loin d'être terminé. Une rétrospective de notre histoire est l'occasion de réfléchir à nos progrès et aux partenariats que nous avons développés dans le monde, ainsi qu'à nos ambitions pour les années à venir. 

Nouvelles opportunités

Les partenariats sont depuis longtemps au cœur de notre travail, depuis cette première année où les employés du secteur de l'eau britannique ont collecté 25 000 £, créant ainsi le tremplin vers nos premiers projets en Zambie et au Sri Lanka. Dans les années 1990 et au début des années 2000, alors que le nom et la réputation de WaterAid grandissaient, nous avons étendu notre travail à l'Afrique et à l'Asie du Sud et nous nous sommes intéressés à la manière dont nous pouvions collecter des fonds, obtenir du soutien et influencer les parties prenantes dans d'autres pays. Grâce à la collaboration avec des organisations partenaires à tous les niveaux au Royaume-Uni et dans les pays où nous avons travaillé, nous avons étendu notre portée et notre impact. 

Nous avons étendu notre présence dans de nouvelles régions et de nouveaux pays, avec le Cambodge, le Timor Leste, les îles Salomon, le Nicaragua, le Rwanda, la Sierra Leone et le Liberia qui ont tous rejoint la famille WaterAid ces dernières années. Plus récemment, nous avons commencé à travailler au Myanmar et en Colombie, où nous avons repris le travail d'une autre ONG, Aguayuda, pour atteindre encore plus de personnes. 

Une organisation mondiale

Ces dernières années, de nouveaux pays sont devenus membres, ce qui nous a permis d'élargir nos possibilités de mobilisation de fonds, d'influence et de prestation de services. Entre 2003 et 2013, WaterAid Australie, Amérique, Suède, Canada et Japon ont été créées.

Et, en avril 2016, l'Inde est devenue le premier pays dont le bureau a parcouru tout le chemin pour devenir une entité locale, gouvernée nationalement. Auparavant, en tant que bureau de liaison pour l'Inde d'une organisation caritative britannique, nous étions limités dans la portée du travail que nous pouvions entreprendre, et dans les types de partenariats que nous pouvions établir. Nous étions également tenus par la loi de redemander tous les trois ans l'autorisation d'opérer, ce qui était une position précaire pour une organisation caritative engagée dans le développement durable à long terme. 

La transition de l'Inde s'appuie sur notre longue histoire dans le pays, afin de garantir que nous sommes bien positionnés pour développer notre travail et notre influence dans l'un des pays les plus grands et les plus peuplés du monde, mais également dans l'une des économies les plus dynamiques et à la croissance la plus rapide. Nous aurons de nouvelles opportunités de partenariat avec le Gouvernement, les organisations de la société civile et le secteur des entreprises, pour gagner le soutien du public et son approbation, et pour mettre en œuvre d'ambitieux plans de mobilisation de fonds.

En 2009, WaterAid est devenue une organisation présente dans le monde entier. WaterAid international a été créée pour s'assurer que les organisations membres du monde entier sont alignées et collaborent efficacement en tant que fédération, et que nous sommes en mesure de faciliter la croissance des organisations membres existantes et nouvelles, afin de remplir notre mission aussi efficacement que possible.

Nous sommes unis par notre stratégie globale, notre vision, notre mission et nos valeurs, et nous travaillons selon des normes communes lorsque cela est nécessaire. Bien que nos organisations membres en Amérique, en Australie, au Canada, en Inde, en Suède, au Royaume-Uni et au Japon soient responsables de la manière dont elles travaillent dans leur contexte et doivent rendre des comptes à leur Conseil d'administration, toutes doivent travailler dans le meilleur intérêt de la poursuite de notre mission commune. Les Conseils d'administration, les équipes de gestion et le personnel collaborent pour atteindre cet objectif, et WaterAid international facilite la prise de décisions communes lorsque cela est nécessaire.

Nous avons un principe très fort selon lequel nous n'aurons jamais qu'une seule organisation WaterAid travaillant dans un pays donné, afin de nous assurer que nous ne dupliquons pas nos efforts ou que les personnes avec lesquelles nous travaillons ne soient pas déstabilisées. Nous avons appris cette leçon très tôt dans notre développement, à partir des expériences d'autres organisations internationales. Cette politique nous permet de concentrer nos efforts par le biais de l'équipe dans un pays, quelle que soit la provenance des fonds. 

Notre interdépendance et notre redevabilité mutuelle nous permettent de tirer parti de notre force au niveau mondial pour soutenir notre mission, en nous appuyant sur les talents de nos collaborateurs, nos ressources financières et notre réputation mondiale pour influencer le changement. Par exemple, le personnel de WaterAid d'Australie, du Cambodge, du Sénégal, du Royaume-Uni et des États-Unis était présent lors de la récente Assemblée mondiale de la santé pour influencer les ministres à donner la priorité à l'eau, l'assainissement et l'hygiène (EAH) dans la poursuite de l'objectif de la santé pour tous. 

Se tourner vers l'avenir 

Notre stratégie mondiale appelle à atteindre l'accès à l'EAH pour tous et partout d'ici 2030. Chez WaterAid, nous nous concentrons toujours sur ce qui nous aidera à accomplir notre mission et à améliorer l'accès à l'EAH pour les plus pauvres et les plus marginalisés, et sur la manière de garantir la pérennité de notre impact. Dans un souci de pérennité, la nouvelle stratégie prévoit un changement de notre approche, qui consiste à mettre davantage l'accent sur le plaidoyer et le travail d'influence, plutôt que sur la prestation directe de services. 

Nous prévoyons d'ajouter de nouveaux pays à notre famille lorsque cela nous aidera à accroître notre influence, notre capacité à apporter un changement pérenne et à mobiliser de nouveaux partisans, et, en définitive, à toucher davantage de personnes. 

Au cours des 35 dernières années, notre organisation a connu un parcours incroyable, et les 14 prochaines années offrent à WaterAid la possibilité d'avoir un impact réel sur l'éradication de l'extrême pauvreté, grâce à une expertise fondée sur l'expérience et un objectif clair sur la réalisation de notre mission.