Pas le biais d'une approche novatrice visant à changer les comportements en matière d'hygiène, nous collaborons avec le ministère népalais de la Santé avec pour objectif de vacciner des milliers de mères et de bébés dans des cliniques dédiées

À propos du projet

Au Népal, une mère emmènera son nouveau-né dans un centre de vaccination au moins cinq fois au cours des neuf premiers mois de sa vie. Il s'agit donc d'un excellent point de contact où les agents de santé, y compris les femmes volontaires en santé communautaire (female community health volunteers, FCHV en anglais), peuvent promouvoir de bons comportements en matière d'hygiène qui amélioreront la santé des enfants et des familles. En intégrant le changement de comportement en matière d'hygiène au programme de vaccination de routine du Népal, nous révolutionnons la façon dont les secteurs de l'hygiène et de la santé publique collaborent.

De bonnes pratiques d'hygiène sont essentielles à une vie saine, mais il peut être difficile de changer les habitudes d'une population et de trouver des moyens de les atteindre, notamment dans les communautés isolées. Cependant, il est possible de changer les comportements si nous utilisons des ensembles d'intervention motivants, mais également attrayants et surprenants, à l'aide d'approches novatrices pour les mettre en œuvre.

Nous savons que les gens ont plus de chances de changer définitivement leur comportement s'ils sont exposés plusieurs fois à des interventions. En prenant contact avec les mères de façon répétée sur une courte période, nous contribuons à faire en sorte que les gens modifient durablement leurs habitudes en matière d'hygiène, ce qui améliorera les chances de leur famille d'avoir un avenir sain.

Le ministère népalais de la santé et de la population dirige le projet, avec notre soutien financier et technique. De manière significative, cette approche est la première de ce type dans le monde. Si elle est couronnée de succès, elle pourra être déployée non seulement au niveau national, mais aussi dans le monde entier, ce qui permettra de sauver la vie de milliers d'enfants et de les maintenir en bonne santé, eux et leurs familles.

L'intervention pilote s'est déroulée de février 2016 à juin 2017 dans quatre districts (Bardiya, Jajarkot, Myagdi et Nawalparasi). Le projet visait à intégrer la promotion de l'hygiène dans le programme national de vaccination de routine, avant l'introduction du vaccin contre le rotavirus après 2017, et à illustrer les meilleures pratiques pour le passage à l'échelle du modèle dans tout le Népal.

Le projet visait également à répondre à ces questions clés :

  • Est-il possible d'intégrer la promotion de l'hygiène à un mécanisme de prestation de services classique ?
  • Cette approche permet-elle de modifier efficacement cinq comportements clés en matière d'hygiène chez les jeunes mamans et leur famille ?
  • Cette approche accroît-elle l'efficacité des efforts d'immunisation ?
  • Cette approche est-elle rentable ?
  • Le modèle est-il applicable à l'ensemble du pays ?

Le projet renforcera le système de vaccination de routine du Népal en améliorant la couverture vaccinale et la confiance de la population dans les services de vaccination. L'amélioration des pratiques d'hygiène pourrait rendre les réponses aux vaccins oraux plus efficaces en réduisant les infections intestinales et les maladies diarrhéiques. Cela pourrait donc augmenter l'effet du nouveau vaccin contre le rotavirus qui serait à l'origine d'un tiers des décès liés à la diarrhée. L'amélioration de l'efficacité du vaccin et des comportements est donc importante pour la santé des communautés népalaises.

Améliorer l'hygiène pendant la pandémie de COVID-19

Regardez le film ci-dessous pour rencontrer des mères qui apprennent à prévenir la COVID-19 grâce au lavage des mains et à la vaccination.

Prévention contre la COVID-19 grâce à l'hygiène.

Approche programmatique

Nous avons mis en place le projet en utilisant une approche programmatique rigoureuse et un processus par étapes, afin d'atteindre ses objectifs, de répondre aux questions clés et de démontrer l'efficacité de la programmation du changement de comportement en matière d'hygiène. La conception, la mise en œuvre et l'évaluation sont toutes basées sur une approche de conception centrée sur le comportement.

Cinq étapes clés jalonnent la conception, la mise en œuvre et l'évaluation du projet pilote :

Étape 1 : Évaluer

  • En 2012, nous avons mené une étude qui a montré un intérêt suffisant au Népal pour piloter et développer une intervention efficace de promotion de l'hygiène. Découvrez les résultats dans ce document d'information et cet article du Journal of Water, Sanitation and Hygiene for Development.
  • Le gouvernement du Népal, le ministère de la santé (MoH), la division de la santé des enfants et WaterAid ont convenu du concept du projet pilote et d'un protocole d'accord.
  • WaterAid et la Child Health Division ont développé une structure de gestion de projet, WaterAid soutenant la création d'une unité de soutien technique avec du personnel sous la tutelle du Ministère de la Santé/Child Health Division.

Étape 2 : Recherche formative

  • Nous avons mené des recherches formatives afin de comprendre le système de vaccination de routine actuel, d'examiner les déterminants des comportements, des normes et des habitudes en matière d'hygiène et d'identifier les obstacles et les motivations liés aux comportements en matière d'hygiène.
  • Cela nous a permis de mieux comprendre les paramètres et la population cible du projet, et de donner la priorité aux cinq comportements clés en matière d'hygiène : l'allaitement maternel exclusif, l'hygiène alimentaire, le lavage des mains au savon, le traitement de l'eau et du lait, et l'élimination correcte des matières fécales des enfants.

Étape 3 : Créer 

  • Un groupe créatif multidisciplinaire a conçu un ensemble d'interventions innovant mais simple, émotionnel, attractif et évolutif pour le changement de comportement en matière d'hygiène, par le biais d'un processus créatif ciblant les cinq comportements clés en matière d'hygiène.
  • Les activités de cet ensemble d'interventions ont été conçues à l'aide d'un processus créatif qui comprend l'utilisation de moteurs émotionnels tels que l'affection, le dégoût, l'affiliation, le statut et les attirances.
  • L'intervention a une marque unique, avec un logo de programme, un thème (« famille propre, famille heureuse ») et un objectif inspirant (être une « famille idéale »). Le tout est accompagné d'indices visuels ou d'incitations à renforcer les comportements dans des endroits clés.
  • L'ensemble a été pré-testé et produit localement. Un ensemble de mesures promotionnelles en matière d'hygiène, composé de ressources adaptées au contexte national, est au cœur du projet.

Étape 4 : Livraison

  • Nous avons commencé à mettre en œuvre le projet en février 2016 dans quatre districts par le biais de séances de vaccination de routine du gouvernement, en travaillant avec 2 193 FCHV et le personnel de santé dans 900 cliniques de vaccination statiques.
  • Le projet visait à toucher environ 35 000 jeunes mères ou tuteurs ayant un enfant âgé de 0 à 12 mois, en leur proposant au moins cinq séances portant sur l'hygiène, en fonction du calendrier vaccinal de l'enfant.
  • Au cours de chaque session, les FCHV (Femmes bénévoles en santé communautaire) et les agents de santé encouragent les mères et les tuteurs à adopter les cinq comportements clés en matière d'hygiène, en utilisant le kit d'intervention et de nouvelles approches.

Étape 5 : Évaluation

  • Nous avons mesuré les indicateurs clés avant le début du projet (base de référence) et le succès de la campagne une fois le projet d'un an terminé (résultat final).
  • Pour établir la base de référence et la comparer au résultat final, tous les indicateurs clés, y compris les comportements clés en matière d'hygiène, ont été observés de manière structurelle, les pratiques de vaccination ont été contrôlées et les capacités des FCHV/agents de santé ont été évaluées.

Le succès

Nos rapports de base et de fin de programme (une évaluation indépendante) montrent que l'intervention de promotion de l'hygiène a effectivement amélioré tous les comportements clés en matière d'hygiène : de 2 % au départ à 53 % après un an de mise en œuvre. Elle a également permis d'augmenter la couverture vaccinale, en réduisant les taux d'abandon et de perte de vaccins et en aidant à cibler les personnes difficiles à atteindre. La capacité des agents de santé et des femmes bénévoles en santé communautaire à mener des actions innovantes de promotion de l'hygiène a augmenté.

Des informations ont également été recueillies sur la prévalence de la diarrhée dans le groupe d'intervention. Bien qu'elle n'ait pas été mesurée dans le cadre d'un essai contrôlé, il a été noté comme résultat secondaire que la prévalence de la diarrhée dans le groupe d'intervention était de 5 % lors de l'enquête de suivi, contre 15 % au départ.

Le gouvernement népalais est en train d'étendre cette approche à l'ensemble du pays et d'explorer les possibilités de collaboration avec des partenaires et des donateurs. Les résultats de cette initiative permettront d'orienter la manière dont les interventions visant à modifier les comportements en matière d'hygiène peuvent être intégrées aux programmes de vaccination, au niveau national et mondial.

Passage à l'échelle

Porter le projet à l'échelle nationale

Passer du pilote à l'échelle supérieure

Le succès du projet pilote initial a montré que l'intégration de l'hygiène dans un programme de vaccination de routine était réalisable, en modifiant efficacement les comportements et en améliorant la couverture vaccinale. Le gouvernement a maintenu le programme dans les quatre districts avant de prendre la décision de l'étendre à l'échelle nationale en 2019.

Au cours de cette phase de transition, les tuteurs des quatre districts emmenaient leurs bébés à la clinique de vaccination au moins cinq fois au cours de la première année de vie de l'enfant, pour des vaccinations complètes et pour assister aux séances d'hygiène. Nous avons offert un soutien continu au cours de cette période, notamment en reproduisant le kit d'intervention pour le changement des comportements en matière d'hygiène pour les femmes bénévoles en santé communautaire (FCHV) ; en fournissant des documents à emporter pour renforcer les comportements ; en supervisant et en surveillant le programme en cours ; et en documentant l'apprentissage. Chaque année entre 2017 et 2019, l'intervention a touché environ 35 000 tuteurs.

Décider de passer à l'échelle nationale

Impressionné par les résultats positifs de l'intervention pendant la phase pilote et la phase de transition, et par notre soutien continu, le ministère de la Santé et de la Population a décidé d'intégrer la promotion de l'hygiène dans les programmes de vaccination de routine à l'échelle nationale en décembre 2018, en travaillant par l'intermédiaire de 27 000 professionnels de la santé au niveau local. L'objectif de l'intégration de l'hygiène à l'échelle nationale est d'atteindre 650 000 tuteurs avec la promotion des comportements d'hygiène lors des sept visites qu'ils feront dans les cliniques de vaccination avec leurs enfants avant leurs 15 mois.

Pour intégrer l'hygiène dans le programme national de vaccination, le gouvernement, avec notre soutien technique, a pris les mesures suivantes :

  • Réactivation du processus créatif pour examiner le programme de preuve de concept utilisé dans les phases pilote et de maintien et le rendre utilisable au niveau national. 
  • Remodelage du programme pour réduire la durée des séances de 45 à 30 minutes, finalisant ainsi ce kit d'hygiène allégé pour une utilisation nationale. 
  • Évaluation de base des comportements clés en matière d'hygiène et des indicateurs liés à la couverture vaccinale, afin de comprendre la situation avant l'intégration à l'échelle nationale. 
  • Une session de formation de formateurs sur la promotion de l'hygiène avec 31 participants de la division du bien-être familial / section de la santé de l'enfant et de l'immunisation, de la Direction provinciale de la santé et des partenaires travaillant dans le secteur de la santé de l'enfant et de l'eau, de l'assainissement et de l'hygiène.
  • Dix sessions provinciales de formation de formateurs dans sept provinces, avec la participation active de professionnels de la santé des districts et des provinces. Ces sessions ont permis de former 398 formateurs au niveau provincial, issus des bureaux de santé de 77 districts.
  • Production d'environ 15 000 kits de promotion de l'hygiène, distribués dans les 77 districts. Ils comprennent 14 matériels de promotion de l'hygiène différents et sont utilisés pour renforcer les capacités des promoteurs de l'hygiène et pour les sessions d'hygiène.
  • Formation de 27 000 professionnels de la santé à travers le Népal pour qu'ils comprennent le kit de promotion de l'hygiène et le mettent en œuvre de manière indépendante.  

Lancement de l'intégration à l'échelle nationale

Le passage à l'échelle nationale a officiellement commencé avec son inauguration par le ministre de la Santé et de la Population le 2 juillet 2020. L'intégration a été programmée pour coïncider avec l'introduction du vaccin contre le rotavirus dans le programme national de vaccination existant.

Comme il a été lancé après l'apparition de la pandémie COVID-19, nous avons également inclus les comportements d'hygiène préventive de la COVID-19 dans le kit (voir le film ci-dessus). Cette action se poursuivra jusqu'à ce que le virus ne se propage plus dans les communautés.

Soutien continu

Le gouvernement a étendu l'intervention à l'échelle du Népal et a mobilisé les professionnels de la santé pour accomplir le déploiement en 2020, avec le soutien continu de WaterAid et d'autres partenaires tels que l'USAID. Le gouvernement aura besoin d'un soutien technique continu et d'un soutien financier partiel de la part de ses partenaires pendant au moins quelques années encore, le soutien technique étant important pour garantir la qualité du programme et contrôler son efficacité à l'échelle nationale.

Pour pérenniser l'initiative et continuer à améliorer les comportements, il sera essentiel d'assurer le renforcement des capacités des professionnels de la santé par le biais de formations de remise à niveau, d'un approvisionnement continu en matériel promotionnel pour les professionnels de la santé afin de mettre en œuvre les sessions, et d'un approvisionnement continu en repères visuels et en conseils pour les ménages dans le cadre des sessions. La coordination continue avec les bailleurs de fonds potentiels et la recherche d'opportunités de financement locales et internes pour soutenir cette nouvelle initiative sont importantes.

Témoignages de Jajarkot

Thumbnail
WaterAid/Mani Karmacharya

Mandari

« C'est ma deuxième fille. Elle a quatre mois maintenant. Il est très important de garder le bébé propre et en bonne santé. Je ne la laisse pas jouer dans la boue et si elle touche un déchet, je dois lui laver les mains à l'eau et au savon. De plus, je dois garder les ustensiles propres dans la cuisine.

Je dois également garder ses vêtements propres et la chambre doit également être propre. Je dois manger des aliments sains et lavés. Je dois lui donner un bain et lui mettre des vêtements chauds et propres. »

Thumbnail
WaterAid/Mani Karmacharya

Ashmita

« C'est mon deuxième bébé. Elle a neuf jours. Ma fille aînée a reçu tous les vaccins. Mais l'immunisation ne suffit pas pour rester en bonne santé. Nous devons avoir une bonne hygiène personnelle.

Pour mon nouveau bébé, je dois changer de vêtements tous les jours. La cuisine où nous préparons les repas doit être propre. La première chose à faire pour changer notre comportement est de commencer par nous-mêmes. Si je veux que ma fille soit propre et en bonne santé, je dois moi aussi le faire dans ma vie de tous les jours afin que ma fille puisse apprendre. »

Thumbnail
WaterAid/Mani Karmacharya

Pramila

« Je me lave les mains avant de la nourrir. Pour rester propre et en bonne santé, je dois prendre un bain, laver mes vêtements et garder mon environnement propre. Je dois aussi faire attention à ce qu'elle mange et aux endroits où elle joue.

Je dois m'assurer que la nourriture que je lui donne est propre et hygiénique. Je dois la mettre dans un endroit propre pour qu'elle ne puisse pas jouer dans les ordures et dans la boue. » 

Thumbnail
WaterAid/Mani Karmacharya

Swala

« Je travaille en tant que bénévole de la santé communautaire depuis 20 ans. Ma tâche principale est de sensibiliser les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes en matière de santé. Je conseille également les mères sur leur environnement, leur hygiène et leur santé.

Des maladies comme la pneumonie, la malnutrition et la diarrhée sont très courantes dans notre village. Je me sens utile en servant les enfants et les femmes enceintes de la communauté. Nous avançons, mais il y a aussi des défis à relever. »