Pour améliorer la sécurité de l'eau des populations, nous utilisons une combinaison de différentes approches afin d'apporter un approvisionnement en eau propre et fiable plus près des habitations. 

Nous sélectionnons des technologies qui fourniront des quantités suffisantes d'eau de bonne qualité pour répondre aux besoins fondamentaux des populations. La pérennité de ces services est essentielle. Il faut s'assurer qu'il y a suffisamment de financement, de compétences et de pièces détachées disponibles pour que les technologies puissent être utilisées, entretenues et réparées en utilisant des ressources locales.

La première étape consiste à choisir la source d'eau (PDF). Les trois principales ressources en eau, les eaux de pluie, les eaux souterraines et les eaux de surface (rivières, étangs et lacs), offrent une source d'eau qui peut être utilisée par les populations. L'approvisionnement en eau à partir d'autres sources, comme les plantes, le brouillard, l'eau de mer ou la réutilisation des eaux usées, nécessite des technologies plus complexes et plus coûteuses pour obtenir le même volume d'eau, de sorte qu'elles sont moins couramment utilisées.

La source d'eau est le lieu auquel les personnes extraient l'eau du cycle naturel de l'eau et où elle entre dans le système d'approvisionnement en eau. Les sources d'eau les plus courantes que nous utilisons sont :

Eaux de pluie

  • La collecte des eaux de pluie (PDF). La collecte de la pluie est l'une des formes les plus simples d'approvisionnement en eau et fournit une eau de bonne qualité. L'utilisation et l'entretien régulier de technologies simples pour recueillir les eaux de pluie peuvent protéger l'eau de la contamination.

Eaux souterraines

  • Les sources protégées (PDF). Les sources naturelles peuvent fournir une eau aussi propre que les eaux souterraines, mais sans qu'il soit nécessaire de la pomper jusqu'à la surface. Cependant, cette eau peut être facilement polluée, c'est pourquoi les sources doivent être protégées. Les technologies peuvent également les rendre plus accessibles.
  • Les puits creusés à la main (PDF) représentent la méthode traditionnelle, et encore la plus courante, pour obtenir des eaux souterraines dans les zones rurales à faible revenu.
  • Les puits tubulaires (PDF). Sur un site donné, les puits creusés à la main peuvent donner plus d'eau que les puits tubulaires, à profondeur égale. Mais les puits tubulaires de 100 à 150 mm de diamètre sont généralement plus rapides et moins chers à creuser, ne nécessitent pas d'assèchement pendant le creusement, nécessitent moins de matériaux de revêtement, sont plus sûrs à construire et à utiliser, et impliquent moins d'entretien.
  • Les forages (PDF) sont des technologies courantes, en particulier dans les régions où la roche est dure ou lorsque l'eau doit être recueillie à une plus grande profondeur. Les forages peuvent fournir une eau fiable de haute qualité et accroître la résilience en période de pénurie d'eau.

Eaux de surface

  • Les prises d'eau en rivière (PDF)Les eaux de surface sont vulnérables à la contamination et nécessitent souvent un traitement, elles ne sont donc pas prioritaires en tant que source. Cependant, lorsque d'autres sources d'eau ne sont pas réalisables, les eaux de surface sont parfois utilisées.
  • Les barrages sous la surface (PDF). Dans les régions arides et semi-arides du monde, les dépôts de sable et de gravier des cours d'eau et des rivières peuvent fournir de l'eau pour la consommation et l'irrigation. Ces cours d'eau sont généralement saisonniers, mais peuvent être pérennes.

Après que l'eau a été prélevée à la source, diverses technologies sont utilisées pour la transporter jusqu'à l'endroit où les population la recueillent. Parmi ces technologies clés figurent :

  • Les systèmes d'eau à écoulement par gravité (PDF). Les sources d'eau naturelles ne se trouvent pas toujours dans des endroits pratiques pour recueillir l'eau. Ces systèmes utilisent la gravité pour transporter l'eau de la source à l'usager via un réseau de tuyaux. En rapprochant l'eau des personnes qui l'utilisent, on réduit le temps et les efforts nécessaires pour la collecter, en particulier pour les femmes et les filles. L'eau est également protégée pendant son transport, ce qui l'empêche d'être contaminée.
  • Les pompes manuelles (PDF) constituent un mécanisme rentable et relativement facile à utiliser pour remonter les eaux souterraines d'un puits ou d'un forage, tout en les protégeant de la contamination.
  • Le pompage solaire (PDF)Le coût de l'utilisation de l'énergie solaire pour pomper l'eau des puits de forage a considérablement baissé ces dernières années, de sorte qu'elle est de plus en plus utilisée comme moyen de rapprocher l'eau des populations. Cependant, comme c'est le cas pour toute technologie, si le pompage solaire est mal mis en œuvre ou mal géré, il ne sera pas durable.
  • La pompe à corde (PDF). Une technologie simple qui peut être construite à partir de pièces recyclées comme des roues de vélo, de la ferraille et du plastique.
  • Le stockage de l'eau (PDF). Le débit naturel d'une source d'eau varie, mais les populations ont besoin d'eau tout au long de l'année et à différents moments de la journée où l'approvisionnement peut ne pas être suffisant. Le stockage de l'eau permet d'équilibrer l'offre pour répondre à la demande.
  • Les kiosques d'eau (PDF) sont mis en place par nos partenaires locaux et gérés par des accompagnateurs qui fournissent à leur communauté une eau potable propre à un prix abordable. 

En plus d'être disponible en quantité suffisante, l'eau doit être suffisamment sûre pour être bue, c'est-à-dire potable. Si l'eau est naturellement propre, il n'est pas nécessaire de la traiter. Cependant, il est parfois nécessaire de purifier l'eau avant de la consommer, soit en utilisant les technologies de traitement de l'eau (PDF) ou la désinfection (PDF).

Image du haut : Gaudence Mukahabyarimana, cheffe locale et mécanicienne de pompes formée par WaterAid, se lave les mains à la pompe manuelle de Nkange, au Rwanda.