Aujourd'hui, 3,5 milliards de personnes – près d'une sur deux – n'ont pas accès à des services d'assainissement gérés en toute sécurité.

La crise mondiale de l'assainissement est une crise mortelle. Les personnes qui n'ont pas de toilettes propres n'ont souvent pas d'autre choix que de déféquer en plein air. Cela signifie que les matières fécales et l'urine non traitées s'écoulent dans l'environnement, le contaminant et risquant de propager des maladies. En conséquence, plus de 273 000 enfants de moins de cinq ans meurent chaque année de maladies diarrhéiques. Cela représente près de 750 enfants par jour, soit un enfant toutes les deux minutes. Cela n'est pas acceptable.

Pour les femmes et les jeunes filles, l'impossibilité d'accéder à des toilettes décentes n'affecte pas seulement leur santé physique. Cela porte atteinte à leur dignité et à leur sécurité, car elles doivent souvent attendre la nuit pour trouver un endroit privé où déféquer, ce qui augmente le risque de harcèlement ou même d'agression sexuelle.

Les filles sont aussi particulièrement touchées lorsque leur école ne dispose pas de toilettes décentes ; elles abandonnent souvent complètement l'école lorsqu'elles ont leurs règles, car elles n'ont aucun endroit sûr ou privé pour les gérer. Cela renforce et élargit le fossé entre les garçons et les filles, empêchant ces dernières de réaliser tout leur potentiel. Il est également difficile de recruter des enseignants dans les écoles dépourvues de toilettes décentes.

Les effets collatéraux sont considérables. Dans de nombreux pays, le coût économique d'un mauvais assainissement et d'une mauvaise hygiène représente plus de 5 % de leur PIB.

Malgré les engagements pris par de nombreux gouvernements et la reconnaissance par les Nations unies de l'assainissement comme un droit de l'homme en 2010, ce secteur reste négligé dans le développement international. Pour parvenir à une couverture universelle de services d'assainissement gérés en toute sécurité d'ici 2030, il faudra aller 5 fois plus vite. Dans les pays les moins avancés, les progrès devront être multipliés par 21. 

De plus, le changement climatique menace les progrès réalisés jusqu'à présent, car les inondations, les sécheresses et les conditions météorologiques extrêmes perturbent les services d'assainissement, exacerbant souvent une crise de santé publique déjà existante. Jusqu'à présent, l'assainissement et ses liens avec la pénurie d'eau, l'adaptation au climat et l'atténuation de ses effets ont été négligés dans le dialogue sur le climat. Si la communauté internationale prend au sérieux les pratiques d'atténuation et d'adaptation au climat, elle doit impérativement reconnaître le rôle que l'assainissement peut jouer à la fois pour freiner le changement climatique et pour s'y adapter, ce qui conduit à la résilience climatique. 

Pour que les gens puissent profiter de l'impact d'une eau propre et d'une bonne hygiène sur leur vie, un assainissement géré en toute sécurité doit être la norme pour tout le monde, partout. C'est pourquoi nous plaçons l'assainissement au cœur de notre travail.

La résilience climatique grâce à l'assainissement

L'assainissement est essentiel pour renforcer la résilience climatique, mais il doit être résilient aux effets du changement climatique. Ce rapport présente les approches requises pour adopter une perspective systémique tout au long de la chaîne d'assainissement.

Devi, 14 ans, fille de Jit Bahadur Shrestra, avec les nouvelles latrines familiales, village de Jogidanda, Bahuntilpung VDC, district de Sindhuli, Népal, décembre 2011.
Image: WaterAid/ Tom van Cakenberghe

Notre approche

Ensemble, nous pouvons faire une plus grande différence. Nous travaillons de nombreuses façons pour améliorer l'accès des populations à l'assainissement avec l'aide des gouvernements, des partenaires de développement, des entreprises de services publics, des organisations communautaires, des entreprises, des entrepreneurs et des populations locales.

Pour que les améliorations soient durables, nous adoptons une approche de renforcement des systèmes :

  • Nous donnons la priorité aux personnes vivant dans la pauvreté et aux personnes marginalisées afin de garantir que personne ne soit privé de ce droit humain fondamental. Ce n'est que si nous veillons à ce que les communautés utilisent des toilettes gérées en toute sécurité que la santé, les moyens de subsistance et le bien-être des populations seront améliorés.
  • Nous encourageons le changement des comportements et travaillons avec les communautés pour examiner les différentes options d'assainissement afin qu'elles puissent décider en connaissance de cause de celle qui répond le mieux à leurs besoins.
  • Nous évaluons l'ensemble de la chaîne sanitaire pour nous assurer que les déchets humains sont gérés en toute sécurité, qu'il s'agisse de la vidange, du transport, du traitement, de l'élimination ou de la réutilisation. Cela comprend également le stockage et le traitement sur place dans des contextes spécifiques, souvent ruraux. 
  • Conscients du manque de ressources humaines pour la fourniture de services d'assainissement et de l'importance des personnes qui assurent ces services vitaux, nous plaidons en faveur de la dignité, de la santé et de la sécurité des travailleurs de l'assainissement opérant au sein de cette chaîne.

Assurer l'assainissement pour tous ne se limite pas à construire des toilettes ou à motiver les communautés. Nous utilisons notre expérience en fourniture de services pour aider les gouvernements et les prestataires à identifier les blocages et à améliorer leurs systèmes de prestation de services d'assainissement. 

Grâce à nos activités de plaidoyer et à nos campagnes, nous sensibilisons le public au fait que l'accès à l'assainissement est essentiel pour atteindre de nombreux autres objectifs de développement, notamment dans les domaines de la santé, de l'environnement, de l'éducation, du logement et, de plus en plus, de l'atténuation du changement climatique et de l'adaptation à celui-ci. Nous appelons les gouvernements locaux et nationaux à faire de l'assainissement une priorité politique et nous les aidons à tenir leurs engagements. 

Ensemble, nous pouvons atteindre l'objectif de développement durable visant à mettre fin à la défécation à l'air libre et à garantir que tout le monde, partout, dispose d'un système d'assainissement d'ici 2030.

Dernières ressources et avis d'experts

Image du haut : Niraj, 15 ans, se dirige vers les toilettes pour hommes de son école à Bardiya, au Népal, en août 2023.

Deuxième image : Dagitu et sa sœur aînée, Gedam, sont heureuses de voir de nouvelles toilettes accessibles à l'école élémentaire Edget Behibret, qui répond également aux besoins des élèves souffrant de handicaps physiques, Amhara, Éthiopie. Novembre 2018.

Dernière mise à jour de la page : avril 2024