Maximiser les programmes d'hygiène existants pour diffuser à grande échelle les messages préventifs et les campagnes de changements des habitudes face à la COVID-19, en partenariat avec Unilever.

Où avons-nous travaillé ?

Six pays – Éthiopie, Ghana, Népal, Pakistan, Tanzanie et Zambie – ont été choisis pour ce projet, car l'atténuation du COVID-19 dans ces régions permettrait de réduire l'impact global de la maladie et de protéger les petits pays voisins. Dans ces six pays, WaterAid disposait déjà de programmes bien établis, soutenus par des réseaux et des partenariats nationaux et infranationaux solides, qui menaient des campagnes efficaces pour changer les habitudes en matière d'hygiène, en accord avec les gouvernements nationaux et locaux et avec leur soutien.

Dans chaque pays, notre projet se concentrait sur une région donnée, le tout couplé à l'utilisation des médias sociaux, numériques et de masse pour une portée nationale et infranationale. Par exemple, au Ghana, les zones d'intervention comprenaient la capitale, Accra, ainsi que les régions de l'Upper West et de l'Upper East.

Qu'avons-nous entrepris ?

La pandémie de COVID-19 s'est développée rapidement. Nous savons que pour protéger les personnes et réduire le risque d'infections, il est essentiel de se laver fréquemment les mains avec de l'eau et du savon, en plus d'autres comportements tels que la distanciation sociale et l'hygiène respiratoire – à savoir se couvrir la bouche ou le nez lorsque l'on tousse ou que l'on éternue. La coalition pour l'hygiène et le changement des comportements s'est appuyée sur notre vaste expérience en matière de campagnes de sensibilisation et de promotion de l'hygiène à échelle locale et nationale et a cherché à promouvoir quatre comportements clés dont il a été prouvé qu'ils réduisaient la transmission de la COVID-19 :

  • Lavage des mains au savon
  • Distanciation sociale
  • Hygiène respiratoire
  • Nettoyage des surfaces fréquemment touchées

Quels ont été les résultats du projet ?

Durant cette période exceptionnellement difficile, nos programmes nationaux ont permis à 152 millions de personnes de recevoir des conseils en matière d'hygiène dans les médias de masse et au niveau local, et d'avoir accès à des stations de lavage des mains et à des produits d'hygiène.

  • Ils ont aidé à former des comités créatifs nationaux composés de représentants du gouvernement, de la santé publique, d'ONG et d'agences créatives afin de développer de nouvelles ressources personnalisées et attrayantes qui utilisent les langues et les célébrités locales. Ces campagnes médiatiques ont touché à plusieurs reprises entre 20 et 70 % de la population totale de chaque pays.
  • Ils ont travaillé avec le gouvernement et les partenaires nationaux pour le développement des communautés afin de concevoir des kits sensibilisant aux bons comportements en face à face intégrant les bons réflexes face à la COVID-19, touchant ainsi plus de 315 000 personnes.
  • Nos programmes nationaux ont également permis de concevoir et de tester en urgence des stations de lavage des mains et d'installer 1 122 services dédiés à grande échelle, touchant ainsi plus de 8 millions de personnes. Nous avons conçu des modèles adaptés au contexte local, qui seront plus faciles à entretenir et à pérenniser.
  • Ils ont distribué plus de 1,8 million de produits d'hygiène offerts par le partenaire du projet, Unilever.
  • Notre programme au Népal a intégré les comportements préventifs de la COVID-19 dans une initiative nationale existante visant à promouvoir une bonne hygiène parallèlement aux programmes de vaccination.

Aperçu : Ghana

Nous avons soutenu la campagne Clean Community du gouvernement national en développant des supports médiatiques et une nouvelle campagne en face à face qui continue d'être menée par les agents de santé du gouvernement aujourd'hui encore. Au total, nous avons atteint 13,5 millions de Ghanéens dans cinq régions en diffusant des messages de changement des comportements à la radio et à la télévision, tandis que 175 communautés et 68 établissements de soins de santé ont participé à la campagne en face à face.

Communications

  • Nous avons monté cinq panneaux d'affichage avec des messages sur les protocoles de sécurité COVID-19 à des endroits stratégiques dans les cinq régions du projet. On estime qu'ils ont touché 330 000 personnes.
  • Des célébrités comptant au total cinq millions d'abonnés sur les réseaux sociaux ont joué le rôle d'ambassadeurs pour l'eau, l'assainissement et l'hygiène (EAH), partageant des messages sur ce thème et sur la COVID-19 sur Facebook, Twitter et Instagram auprès d'environ 1,5 million de personnes.
  • Nous avons sensibilisé plus de 750 000 personnes avec des messages de prévention sur l'hygiène et la COVID-19 en collaborant avec des ONG locales partenaires et des consultants sur des campagnes au niveau du district et en diffusant des messages préenregistrés dans les communautés.

Installations pour l'hygiène des mains

  • Avec le soutien d'Unilever, nous avons travaillé avec des partenaires pour distribuer des produits essentiels pour l'hygiène des mains – 8 200 barres de savon et environ 15 00 unités de gel hydroalcoolique –dans 175 communautés, marchés et gares routières.
  • Nous avons distribué et installé 250 tippy taps (conteneurs inclinés) dans les communautés où les programmes de santé du gouvernement sont mis en œuvre.
  • Nous avons réhabilité sept systèmes d'approvisionnement en eau desservant neuf communautés différentes, dont deux sont connectés à l'énergie solaire et les autres au réseau électrique national.
  • Nous avons formé 28 femmes de différentes communautés à la production de savon et à la diffusion de ce savoir autour d'elles.Elles ont ensuite formé 46 autres femmes à la fabrication de différents types de savon.

Écoles

  • Afin de soutenir le programme de retour à l'école du gouvernement, nous avons apporté notre soutien à l'élaboration d'un livret EAH et COVID-19 pour les écoles du primaire. Mille exemplaires ont été distribués à 160 écoles dans les six districts.
  • Nous avons distribué 180 seaux « Veronica bucket », autrement dit de grands récipients d'eau robustes munis de robinets, aux écoles des six districts afin d'améliorer l'hygiène des mains des enseignants et des élèves et de faciliter le retour à l'école en toute sécurité.

Établissements de soins de santé

  • Pour soutenir la gestion des établissements de santé dans la lutte contre la pandémie, nous avons installé 95 stations de lavage des mains déclenchées par le pied dans 61 centres de santé à travers le pays.
  • Nous avons également distribué 26 800 barres de savon et plus de 47 000 désinfectants à base d'alcool à 68 centres de santé, touchant ainsi 100 000 personnes.

Image du haut : Luciana Munkombwe, 20 ans, se lave les mains à la station de lavage sans contact avant de pénétrer dans le centre de santé rural de Simango, district de Kazungula, Zambie, octobre 2020.