Aléas hydrologiques : l'état de l'eau dans le monde 2017

Posted by
WaterAid
in
Changement climatique
Thumbnail
WaterAid/ Tom Greenwood

Dans le monde, 663 millions de personnes n'ont toujours pas accès à l'eau. La grande majorité d'entre elles, plus d'un demi-milliard, vivent en milieu rural.

Dans son rapport Aléas hydrologiques, l'état de l'eau dans le monde, WaterAid examine la façon dont les changements climatiques, illustrés par des événements météorologiques extrêmes tels que les cyclones, les inondations et les épisodes de sécheresse, pourraient aggraver considérablement la situation pour les générations futures.

La Papouasie-Nouvelle-Guinée, Madagascar et le Mozambique comptent parmi les pays les plus mal lotis au monde en matière d'accès à l'eau potable dans les régions rurales. Ces trois pays se classent parmi les 20 % de nations les plus vulnérables aux changements climatiques et les moins prêtes à s'adapter, selon l'indice mondial d'adaptation Notre Dame. L'Inde, l'une des économies à la croissance la plus rapide au monde, compte le plus grand nombre de personnes vivant en milieu rural sans accès à l'eau potable.

Si l'accès à l'eau potable a atteint 2,6 milliards de personnes supplémentaires depuis 1990, ces avancées sont aujourd'hui menacées. Si nous ne surmontons pas les difficultés actuelles en matière de sécurité de l'eau et si nous ne garantissons pas à chacun, partout dans le monde, un accès fiable à l'eau potable d'ici 2030, les menaces posées par les changements climatiques pourraient être dévastatrices pour chacun d'entre nous.

« Les aléas hydrométéorologiques peuvent anéantir des infrastructures fragiles, assécher des rivières, des étangs et des sources qui constituent parfois le principal approvisionnement en eau pour les populations les plus pauvres, et contribuer à la propagation de maladies hydriques. »
WaterAid