Cadre de pérennité

WaterAid a élaboré un nouveau document-cadre destiné à orienter les programmes nationaux, les organisations partenaires et les autres acteurs du secteur sur la manière d'assurer la pérennité de l'approvisionnement en eau potable dans les zones rurales.

Pour WaterAid, la pérennité fait référence au fonctionnement et à l'utilisation continus des services d'eau et d'assainissement, ainsi qu'aux changements durables du comportement humain en matière d'hygiène et d'assainissement sûr. La pérennité concerne les services qui continuent à être utilisés indéfiniment et qui, par conséquent, transforment la vie des gens de manière définitive.

Le cadre a été créé dans l'intention d'être adapté et appliqué à différents contextes et situations dans le monde en développement.

Bien qu'il soit principalement axé sur l'approvisionnement en eau des zones rurales, il aborde également, dans la mesure du possible, les questions d'assainissement et d'hygiène en milieu urbain. Chacun de ces domaines fait toutefois l'objet d'un document-cadre distinct publié dans les mois à venir.

Garantir la pérennité

Permettre aux communautés d'assumer la responsabilité de la gestion de leurs services d'eau et d'assainissement constitue un élément clé des politiques et stratégies actuelles du secteur. Cependant, comme indiqué dans le cadre, la gestion communautaire souffre de certaines limites en raison du manque de compétences, de ressources, de motivation ou de soutien externe.

Le cadre présente un modèle selon lequel une gestion locale bien établie nécessite un soutien adéquat de la part des secteurs public et privé dans l'optique de parvenir à des résultats pérennes.

Le cadre définit cinq composantes générales nécessaires pour garantir des services WASH et des pratiques d'hygiène pérennes :

  • Une demande réelle de la part des usagers matérialisée par l'utilisation constante de services d'eau et d'assainissement améliorés et la pratique de comportements d'hygiène améliorée, ainsi que par la volonté de payer pour ces services. 
  • Des recettes suffisantes pour couvrir les coûts récurrents, avec des structures tarifaires adéquates qui prennent en compte les plus défavorisés et les plus marginalisés.
  • Un système de gestion et d'entretien local fonctionnel impliquant des rôles, une formation et des compétences, des outils et du matériel et un système de recouvrement des recettes clairs.
  • Un soutien externe efficace aux structures et institutions locales.
  • Une attention portée aux ressources naturelles et aux aspects environnementaux du système.

La pérennité, une question fondamentale
Les raisons pour lesquelles WaterAid doit prendre la question de la pérennité au sérieux sont nombreuses :

  • Notre travail avec les communautés génère des attentes. Si les services échouent après un certain temps, les espoirs et les attentes des communautés sont anéantis. Cela est inacceptable.
  • Nous avons l'obligation d'investir judicieusement les ressources qui nous sont confiées. L'argent dépensé pour des services qui échouent rapidement est de l'argent mal dépensé. 
  • Une fois les services WASH abandonnés ou tombés en désuétude, les communautés n'ont guère d'autre choix que d'attendre l'aide d'un autre fournisseur de services. Loin de favoriser l'autonomie, cette situation exacerbe la dépendance des communautés vis-à-vis des organisations extérieures.
  • Relever le niveau des services d'approvisionnement en eau et laisser ensuite se produire des défaillances, même occasionnelles et de courte durée, de l'approvisionnement en eau ou du traitement de l'eau peut très rapidement annuler de nombreux avantages en matière de santé publique.
  •