Des villes qui débordent : l'état des toilettes dans le monde 2016

Thumbnail
WaterAid/Ahmed Jallanzo

L'être humain d'aujourd'hui est grande partie urbain : pour la première fois dans l'histoire, plus de la moitié de la population mondiale (54 %, soit 3,9 milliards d'individus) vit dans des villes et des mégapoles. D'ici 2050, les deux tiers de l'humanité vivront en ville.

Nombre de nouveaux citadins, et en particulier les plus défavorisés, n'emménagent pas dans des immeubles flambant neufs ou des zones post-industrielles régénérées. Ils arrivent, ou naissent, dans des bidonvilles surpeuplés en expansion rapide.

La croissance économique est généralement favorisée par l'urbanisation, et la population de tous les pays industrialisés est déjà majoritairement urbaine. Cela signifie que la quasi-totalité de l'urbanisation actuelle se produit dans les pays en développement. Selon les estimations d'ONU-Habitat, plus d'un tiers de la population urbaine du monde en développement, soit plus de 863 millions de personnes, vit dans des bidonvilles. La planification urbaine et la construction d'infrastructures n'ont bien souvent pas pu suivre le rythme.

Cette année, L'état des toilettes dans le monde jette un regard sur certains des plus mauvais élèves du monde en matière d'assainissement urbain, et examine certains des emplois créés pour trouver une solution au problème.

Avec seulement 14 ans pour atteindre l'objectif de développement durable no 6 des Nations Unies (visant à garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et à assurer une gestion durable des ressources en eau), il n'y a pas une minute à perdre.