Eau, assainissement et hygiène : une base pour des systèmes de santé solides et résilients

Image: WaterAid/Ko Ko Htay

Les services d'eau, d'assainissement et d'hygiène dans les établissements de santé sont essentiels pour fournir des soins de qualité et prévenir les décès évitables. Pourtant, un établissement de santé sur cinq dans le monde ne dispose pas de services d'eau. Un nouveau rapport d'apprentissage de WaterAid souligne le besoin urgent de remédier à cette crise pour améliorer la qualité des services de santé et des comportements, renforcer la préparation aux pandémies et créer des systèmes de santé résilients.

Alors que le monde est confronté au changement climatique, aux épidémies et à la pandémie actuelle de COVID-19, les services d'eau, d'assainissement et d'hygiène (EAH) inclusifs, durables et résistants au climat sont plus importants que jamais. Le besoin est d'autant plus urgent dans les établissements de santé, où le manque d'accès à ces services a longtemps affaibli la qualité et la sécurité des soins de santé, et fait reculer les progrès vers la réalisation de la couverture sanitaire universelle.

La moitié des établissements de santé dans les 47 pays les moins avancés au monde, par exemple, ne disposent pas de services d'eau de base.

La COVID-19 a suscité un regain d'intérêt pour les systèmes de santé et les installations de soins de santé, en soulignant les lacunes et les inégalités. La pandémie a également souligné le simple fait que les services EAH et les comportements dans les établissements de santé sont une condition préalable à la prévention et au contrôle des infections, à la sécurité des patients et des agents de santé, et à la mise en place de systèmes de santé solides et résilients, capables de fournir des soins de qualité en temps de crise.

Ce rapport d'apprentissage est basé sur les leçons tirées de notre travail avec les ministères de la Santé et nos partenaires pour améliorer les services EAH dans les établissements de santé dans plus de 20 pays, dans certains cas depuis plus de dix ans. Nous partageons des expériences pratiques de renforcement des systèmes et explorons des exemples de cas où des progrès ont été réalisés au niveau du district et du pays. Nous avons également rassemblé des études de cas pour démontrer comment nous avons renforcé les aspects techniques, politiques et financiers des services EAH dans les établissements de santé, en partenariat avec les gouvernements et les partenaires nationaux et mondiaux.

Explorez la carte ci-dessous pour lire les études de cas accompagnant ce rapport, ou téléchargez-les ci-dessous. 

Ce rapport s'adresse aux professionnels des services EAH dans les établissements de santé, aux gouvernements, aux bailleurs de fonds et aux décideurs du secteur EAH et de la santé. Bien que le rapport ne soit pas une évaluation ou une analyse exhaustive de tous nos programmes EAH dans les établissements de santé, il formule les recommandations suivantes à l'intention des gouvernements, en partenariat avec la société civile et les partenaires du développement :

  • Intégrer les services EAH dans les établissements de santé en tant que composante essentielle des politiques sur la santé et la prévention et le contrôle des infections ; pour la santé maternelle, infantile et néonatale ; la résistance antimicrobienne ; la sécurité sanitaire ; les programmes de préparation et de réponse aux pandémies ; et dans les stratégies visant à atteindre la couverture sanitaire universelle.
  • Encourager le travail intersectoriel et renforcer la coordination nationale et infranationale entre les ministères responsables de la santé, des finances et des services EAH, afin de garantir un financement adéquat pour soutenir la fourniture durable et inclusive de tous les aspects de l'eau, de l'assainissement et de l'hygiène dans le système de santé.
  • Suivre les progrès par rapport aux normes nationales sur les services EAH dans les établissements de santé dans le cadre des systèmes de suivi de routine de la santé et des mécanismes de redevabilité réactifs dirigés par les citoyens.
  • Développer, financer et mettre en œuvre des stratégies nationales chiffrées pour des services EAH dans les établissements de santé et investir dans le programme EAH au sein des établissements de santé dans le cadre d'investissements plus larges dans les systèmes de santé et la préparation aux pandémies, avec un financement national et des bailleurs de fonds à long terme.
  • Soutenir les communautés pour qu'elles demandent aux garants des droits de la santé et du secteur EAH de rendre des comptes sur les progrès réalisés en matière de services EAH dans les établissements de santé.Cela inclut un engagement de temps et de ressources (humaines et financières) pour élargir l'accès à l'eau, l'assainissement et l'hygiène dans les établissements de santé et améliorer les niveaux de services EAH, afin que les demandes des communautés et des travailleurs de première ligne pour des soins sûrs, dignes et de qualité soient satisfaites, et leur permettre de faire face aux chocs efficacement, en particulier pendant les crises telles que la pandémie de COVID-19.

Nous espérons qu'en recueillant les enseignements tirés et en partageant les approches qui ont favorisé le succès, nous montrerons où il faut investir et agir pour parvenir à un accès inclusif et durable aux services EAH dans tous les établissements de santé.

Télécharger les études de cas (PDF)

Image du haut : une infirmière s'occupe de Ma Naing Naing, 33 ans, et de son bébé dans l'une des salles pour bébés de l'hôpital de Hinthada, au Myanmar, le 12 mars 2020.