État régional de l'hygiène – Afrique de l'Ouest

WaterAid/ Guilhem Alandry

Notre étude montre pourquoi l'hygiène est un pilier fondamental en ce qui concerne la qualité de la santé, au même titre que l'eau et l'assainissement de base.

Les bonnes pratiques d'hygiène, comme le lavage des mains à l'eau et au savon, font partie des moyens les plus efficaces de prévenir la propagation des maladies courantes, protégeant ainsi des vies et des moyens de subsistance et permettant d'économiser des milliards de dollars en coûts associés. Pourtant, seuls 35 % des habitants d'Afrique de l'Ouest ont accès à des installations de base pour le lavage des mains à domicile. 

Avec Ebola, les épidémies récurrentes de choléra et, maintenant, la pandémie de COVID-19 qui ont des effets dévastateurs sur les vies et les moyens de subsistance, l'importance d'une bonne hygiène est plus évidente que jamais. Le lavage des mains au savon reste la première ligne de défense contre la COVID-19 et est au cœur des conseils de santé publique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), aux côtés d'autres mesures de santé publique. La crise sanitaire actuelle doit être le tournant majeur vers une hiérarchisation des priorités et des investissements en matière d'hygiène.

Notre rapport attire l'attention sur les :

  • Statistiques clés sur l'accès aux installations d'eau, d'assainissement et d'hygiène (EAH)
  • Obstacles en matière de politique et de mise en œuvre
  • Mécanismes de coordination sectorielle pour l'hygiène dans la région
  • Écarts entre les investissements nécessaires et les financements actuellement disponibles
  • Actions des gouvernements pour accroître la priorité accordée à l'hygiène et aux investissements dans la région