Investir dans l'eau, l'assainissement et l'hygiène pour une reprise et une résilience mondiales

WaterAid/Remissa Mak

Les principaux pays bailleurs de fonds du monde se réuniront en tant que Groupe des 7 sous la présidence britannique dans les Cornouailles en juin, et en tant que Groupe des 20 présidé par l'Italie en octobre. Alors que les responsables déterminent l'ordre du jour de ces deux sommets, nous proposons les recommandations suivantes pour garantir que l'eau, l'assainissement et l'hygiène (EAH) fassent partie de l'ordre du jour mondial pour la reprise après la COVID-19 et la résilience au changement climatique.

La combinaison dévastatrice du changement climatique et de la pandémie de COVID-19 menace des vies et des moyens de subsistance dans le monde entier, avec un impact disproportionné sur les personnes les plus pauvres. Ces menaces, exacerbées par des inégalités croissantes et une crise de la dette imminente, mettent en évidence les failles systémiques de notre économie mondiale.

Nous avons maintenant une occasion cruciale de passer à des économies plus saines et plus durables, et à des sociétés équitables qui fonctionnent à la fois pour les gens et la planète. En 2021, plus que toute autre année, la communauté internationale attend des gouvernements les plus puissants du monde qu'ils prennent les devants et établissent des plans ambitieux et complets pour faire face aux impacts continus et inégaux des crises de la COVID-19 et du climat.

Alors que le G7 et le G20 élaborent un programme ambitieux pour se remettre de la pandémie de COVID-19 (tout en s'engageant à atténuer le changement climatique et à s'y adapter) il est essentiel que leurs efforts dépassent leurs propres frontières pour protéger notre bien-être collectif. Le renforcement de la fourniture de services essentiels tels que l'EAH dans les communautés les plus vulnérables permet de renforcer la résistance au changement climatique, aux futures pandémies et aux nouvelles menaces sanitaires mondiales telles que la résistance aux antimicrobiens.

Nous appelons les sommets du G7 et du G20 de 2021 à :

  • Mettre fin à la pandémie de COVID-19 en soutenant un déploiement équitable des vaccins, parallèlement à un changement des comportements en matière d'hygiène.
  • Intégrer le programme EAH dans les plans mondiaux de préparation aux pandémies et dans la réforme de l'architecture sanitaire mondiale.
  • Fournir un financement catalytique, avec une contribution initiale d'au moins 1,2 milliard de dollars américains pour lancer l'accès universel au programme EAH dans les établissements de santé des pays les moins avancés (PMA).
  • Fournir des financements internationaux nouveaux et supplémentaires pour l'adaptation au climat, en particulier pour les projets menés localement, qui aident à répondre aux besoins fondamentaux des communautés les plus touchées, y compris l'accès à l'EAH.
  • S'engager à mettre en place un ensemble de mesures de financement de la reprise d'urgence comprenant un allégement et une restructuration complets de la dette, une nouvelle émission et une réaffectation d'au moins 1 trillion de dollars de droits de tirage spéciaux, le respect de l'engagement de consacrer 0,7 % du revenu national brut à l'aide et des sources innovantes de financement public international.

Image du haut : Sokha se lave les mains devant le centre de santé de Thlork Vien, village de Chhouk, commune de Thlork Vien, province de Kampong Chhnang, au Cambodge.