Mission essentielle : investir dans l'eau, l'assainissement et l'hygiène pour une reprise économique saine et respectueuse de l'environnement

WaterAid

Ce rapport, fruit d'une collaboration entre WaterAid et Vivid Economics, souligne qu'un effort majeur de la part des gouvernements, des entreprises et des bailleurs de fonds, des secteurs public et privé et de la société civile doit être effectué dans le but d'accroître le financement des infrastructures et des services d'eau, d'assainissement et d'hygiène viables face au changement climatique.

Les services d'eau, d'assainissement et d'hygiène (EAH) sont essentiels pour protéger les populations des maladies infectieuses et les aider à s'adapter aux impacts du changement climatique.

Alors que l'accès universel à des installations WASH durables sous-tend de nombreux objectifs de développement durable, il est souvent négligé et des millions de personnes n'ont toujours pas accès à ces éléments vitaux.

Les services d'eau, d'assainissement et d'hygiène (EAH) inadéquats sont responsables de pas moins de 10% des causes de mortalité à l'échelle mondiale, et signifient que les femmes et les adolescentes, en particulier, ne vont pas à l'école ou n'ont pas la possibilité de gagner leur propre revenu, parce qu'elles supportent une plus grande part du fardeau en matière de soins non rémunérés et de la collecte de l'eau. 

WaterAid, en collaboration avec Vivid Economics, a mené des recherches et des analyses pour déterminer les arguments économiques en faveur de l'investissement dans l'eau, l'assainissement et l'hygiène, et sur la manière dont ces investissements peuvent contribuer à une reprise saine, juste et écologiquement durable après la pandémie de COVID-19.

Les résultats du rapport, intitulé « Mission-critical », montrent que la réalisation de l'accès universel à l'eau et à l'assainissement pourrait :

  • débloquer des milliers de milliards de dollars de valeur entre 2021 et 2040 ; les approvisionnements en eau gérés en toute sécurité peuvent générer des bénéfices nets de 37 milliards de dollars par an, tandis que l'assainissement géré en toute sécurité engendrerait des bénéfices nets de 86 milliards de dollars.
  • présenter des avantages substantiels pour la santé et le temps des femmes et des adolescentes, ainsi que contribuer à leur autonomie financière et à l'égalité des sexes.
  • prévenir jusqu'à 6 milliards de cas de diarrhée et 12 milliards de cas de vers parasites chaque année.

Image du haut : Gita Roy, cheffe de Golap Dol, village de Tengrakhali, division de Khulna, Bangladesh, se lave les mains.