Évaluer l’utilité des équipements de protection individuelle pour les agents sanitaires dans les pays tropicaux

WaterAid/ CS Sharada Prasad

Dans de nombreux pays, les agents sanitaires travaillent dans des environnements dangereux, avec peu ou pas d’équipement de protection individuelle (EPI), ce qui les rend vulnérables aux blessures, aux maladies et même à la mort.

Mais même lorsque les travailleurs ont accès à l’EPI, ils peuvent ne pas l’utiliser de manière cohérente. L’un des facteurs clés de cette situation est le fait que l’EPI peut ne pas être adapté aux environnements chauds et humides.

Ce document de travail examine cette question et se fonde sur une analyse de la littérature et des entretiens avec neuf experts.

Les recherches ont confirmé que l’EPI auquel ont accès les agents sanitaires est de conception inconfortable et de mauvaise qualité.

Les EPI doivent être conçus de manière à minimiser l’inconfort, tout en permettant des mouvements sans restriction et la capacité d’exécuter facilement des tâches. Les matériaux doivent être imperméables, respirants, résister à des environnements de travail extrêmes et permettre un haut niveau de dextérité.