Voies pratiques pour intégrer la nutrition et l’eau, l’assainissement et l’hygiène (WASH)

WaterAid/ Ernest Randriarimalala

Il est essentiel d'investir dans la nutrition des enfants si l'on veut que les pays puissent développer le capital humain nécessaire au développement social et économique. L'amélioration des services d'eau, d'assainissement et d'hygiène (EAH) est essentielle au succès de ces investissements. Nos recherches à Madagascar, au Cambodge et en Éthiopie révèlent des possibilités et des pistes pour combiner les efforts en matière de WASH et de nutrition afin de mieux lutter contre la sous-nutrition.


Dossier global : pistes pratiques pour intégrer la nutrition et les services WASH

En partenariat avec Action contre la Faim, nous avons mené des recherches qualitatives auprès des principales parties prenantes à Madagascar, au Cambodge et en Éthiopie afin d'évaluer les réussites, les défis et les opportunités d'une meilleure coordination des efforts pour améliorer les services WASH et la nutrition. Ces trois pays ont montré des progrès dans la conduite de la collaboration entre la nutrition et les services WASH, et les trois études ont présenté des opportunités d'intensifier cette collaboration.

Dans notre dossier global, nous rassemblons les points communs et les facteurs clés, ou pistes, de progrès pour collaborer et intégrer les politiques et les programmes en matière de WASH et de nutrition dans les pays à forte charge de sous-nutrition. Ce n'est qu'en travaillant ensemble que nous pourrons susciter un changement durable et atteindre les Objectifs de développement durable.

Téléchargez le dossier :

Regardez notre court métrage sur les messages clés du dossier :

Lors de la rencontre mondiale Scaling Up Nutrition à Katmandou, au Népal, en novembre 2019, nous avons dirigé l'organisation d'un atelier sur l'intégration de la nutrition et de l'eau, de l'assainissement et de l'hygiène. Vous pouvez télécharger une note de synthèse en anglais ici et en français ici.

Éthiopie

Plus d'un enfant sur trois en Éthiopie souffre d'un retard de croissance, ce qui nuit de manière irréversible à son développement physique et cognitif et limite sa prospérité future. Cette étude de cas recommande au gouvernement de passer de ses engagements politiques à une action efficace et intégrée en matière de nutrition et de services WASH.

Malgré l'impressionnante réduction de la pauvreté en Éthiopie ces dernières années, la malnutrition reste une menace énorme pour la santé publique. Le gouvernement a reconnu dans une certaine mesure l'importance des services WASH pour lutter contre la malnutrition, en prenant récemment des engagements politiques importants en faveur d'une approche intégrée et multisectorielle. Afin d'évaluer les réussites, les défis et les opportunités, et de faire des recommandations pour une plus grande intégration entre les services WASH et la nutrition en Éthiopie, WaterAid et Action contre la Faim ont mené une analyse qualitative avec les parties prenantes des gouvernements nationaux et infranationaux, des agences de bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux, et des ONG.


< Regardez notre courte interview avec Andualem Fekadu d'Action contre la Faim :

Cambodia

32% of children under five in Cambodia are stunted. This case study from Cambodia highlights the need for integrated action on nutrition and water, sanitation and hygiene (WASH).

An ambitious economic development agenda and a mature recognition of interlinkages between the Sustainable Development Goals means Cambodia has the potential to achieve rapid reductions in malnutrition levels through integrated action on nutrition and water, sanitation and hygiene (WASH). Despite this favourable position, significant challenges remain at both national and sub-national levels. This case study seeks to uncover those challenges, identify opportunities and encourage the Royal Government of Cambodia and development partners to sustain integrated action on combating chronic malnutrition.




Watch our short interview with Dr Chea Samnang, Chair of Cambodia's Sub-Working Group on WASH and Nutrition:

Madagascar

With almost half of children suffering from chronic malnutrition, Madagascar has one of the highest rates of stunting in the world. Improving children's health and nutrition is not only a moral imperative, but failure to do so undermines all other efforts to stimulate economic progress and development in the country.

Action Against Hunger and WaterAid developed this case study to document and share lessons from Madagascar's experience in advancing integration between the WASH and nutrition sectors at policy, institutional coordination and practical levels.



Watch our short interview with Ambinintsoa Raveloharison, former National Coordinator of the National Nutrition Office, Madagascar: