Quantification et profilage des travailleurs de l'assainissement au niveau de la ville

WaterAid/James Kiyimba

Les travailleurs de l'assainissement fournissent un service précieux, mais constituent une force de travail invisible et non reconnue, travaillant souvent dans des environnements qui mettent leur vie en danger. Les questions qui les concernent sont exclues de la documentation, de la législation sur l'assainissement et des programmes de planification générale en matière d'assainissement. Nous cherchons à changer cela en mettant en avant leur profil.

Les organisations ont commencé à rendre compte des dures réalités du travail dans le secteur de l'assainissement, en soulignant leur détresse au-delà des décès ou des blessures, mais il faut faire davantage. Dans de nombreux contextes, les données sont rares sur le nombre de travailleurs, leurs conditions de travail, leurs conditions d'emploi et leur statut juridique. La main-d'œuvre de l'assainissement doit être quantifiée et profilée pour définir clairement qui sont les travailleurs et qui sont leurs employeurs, et établir leur santé et leur sécurité au travail. 

Cette étude avait pour but de définir des options sur la façon dont l'importance des travailleurs de l'assainissement peut être soulignée, et comment leur intégration dans une méthode établie pour les évaluations de l'assainissement au niveau de la ville, comme le processus de shit flow diagram (SFD), pourrait aider.

Ce rapport présente des options sur la façon de quantifier et de profiler les travailleurs de l'assainissement par le biais d'évaluations des travailleurs au niveau de la ville. Les auteurs suggèrent la portée d'une évaluation des travailleurs de l'assainissement, les dimensions à évaluer, les questionnaires pour générer des données sur ces différentes dimensions, et les options possibles pour la présentation des données quantitatives et qualitatives. Ces dernières peuvent être mises en évidence grâce à des infographies visuellement informatives, une force largement reconnue du graphique SFD.

Image du haut : Julius Chisengo, 49 ans, travailleur de l'assainissement, se tient devant des latrines après les avoir vidées et nettoyées à Kigambon-Umawa, Dar es Salaam, en Tanzanie, en juin 2019.