En 2015, les gouvernements des Nations unies se sont mis d'accord sur 17 objectifs de développement durable afin de guider tous les pays dans leurs efforts pour mettre fin à l'extrême pauvreté, réduire les inégalités et lutter contre le changement climatique à l'échelle mondiale d'ici 2030. L'objectif 6 vise à garantir à tous une gestion durable de l'eau potable et de l'assainissement.

L'eau propre, des toilettes décentes et une bonne hygiène sont des droits humains, auxquels des millions de personnes n'ont pas accès. Ce manque d'accès empêche les gens d'avoir une chance égale d'être en bonne santé, de recevoir une éducation et de bénéficier d'une sécurité financière. La réalisation des objectifs peut changer cette situation pour tout le monde.

L'objectif 6 et ses cibles spécifiques en matière d'eau, d'assainissement et d'hygiène (EAH) montre que les dirigeants mondiaux comprennent l'importance de rendre ces éléments essentiels normaux pour les personnes les plus marginalisées du monde. 

Malgré les progrès accomplis, 771 millions de personnes n'ont toujours pas d'eau potable à proximité de chez elles et 1,7 milliard ne disposent pas de toilettes décentes. Cela coûte des vies et empêche les familles, les communautés et les pays de réaliser leur plein potentiel.

Cette crise est un déni des droits humains des personnes à l'eau et à l'assainissement. Les gouvernements n'en font pas assez, et nous devons leur demander des comptes et veiller à ce qu'ils tiennent leurs promesses. Regardez notre animation pour découvrir pourquoi l'objectif 6 est essentiel pour mettre fin à l'extrême pauvreté :

Focus sur les inégalités

Le manque d'eau potable, de toilettes et d'hygiène empêche les gens de bénéficier des mêmes chances en matière de santé et de sécurité financière. Nous exhortons l'ONU à prioriser les plus en retard et garantir un financement plus équitable et inclusif.

Modinatu Sofola, 37 ans, regarde les nouveaux appartements depuis sa maison dans le bidonville d’Ajeromi-Ifelodun à Lagos, au Nigeria, septembre 2016
Image: WaterAid/ Tom Saater

Le DAES (Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies) a qualifié notre approche de renforcement des systèmes comme une bonne pratique permettant d'atteindre tout le monde avec un accès WASH durable et d'atteindre l'objectif 6.

Le renforcement des systèmes consiste à améliorer l'environnement dans lequel les services et les comportements WASH sont introduits afin que tout le monde continue à en bénéficier longtemps après. Il s'appuie sur les droits de l'homme à l'eau et à l'assainissement et repose sur une analyse du contexte et un apprentissage approfondis et continus. Il vise à : donner aux citoyens les moyens de revendiquer leurs droits ; mettre en place des gouvernements forts et redevables à tous les niveaux ; renforcer les processus institutionnels publics ; démontrer des modèles durables et inclusifs de fourniture de services WASH que les gouvernements peuvent étendre.

En reconnaissant notre travail comme une bonne pratique, les Nations unies permettront à d'autres personnes travaillant dans le domaine de l'eau, de l'assainissement et de l'hygiène de le considérer comme une approche solide pour atteindre l'objectif 6.

Quelle est la prochaine étape ?

Nous aidons les communautés à exiger les services auxquels elles ont droit et veillons à ce que personne n'oublie les promesses faites. Pour relever le défi et faire en sorte que l'eau potable, des toilettes décentes et une bonne hygiène soient normales pour tous, partout, il faudra des efforts soutenus et coordonnés de la part de l'ensemble de la communauté mondiale.

Nous continuerons à améliorer la façon dont nous travaillons ensemble pour atteindre des objectifs interconnectés, et à faire pression pour une action urgente et efficace parce que nous savons que le changement doit se produire maintenant. Nous continuerons à aider les personnes les plus marginalisées à connaître et à revendiquer leurs droits à l'eau et à l'assainissement. Et nous suivrons les progrès de la mise en œuvre et du financement, afin que les populations puissent demander des comptes aux gouvernements et garantir que les droits de chacun, partout, soient respectés grâce à des services pérennes qui durent bien au-delà de 2030.

Découvrez ce que nous avons fait lors de la réunion de 2019 du Forum politique de haut niveau des Nations unies, au cours de laquelle 11 pays où nous sommes présents ont rendu compte de leurs avancées vers les objectifs mondiaux.

Alors que nous nous tournons vers le Forum politique de haut niveau de 2020, nous continuerons à souligner l'importance de l'Objectif 6 pour réaliser l'ambition et la transformation de l'Agenda 2030 dans sa dernière décennie d'action. 

Latest resources and expert opinion

Top image: Bizuayehu Anteneh drinks clean water from a public tap installed near her house in Addis Alem Village, Amhara Regional State, Ethiopia, September 2021.

Second image: Fatimata Coulibaly, 29, a member of the Benkadi women's group who is in charge of water monitoring and management, taking a reading of the water meter of the water tower, Kakounouso, Samabogo, Circle of Bla, Segou Region, Mali, February 2019.

Page last updated: April 2024.