Hygiène menstruelle : vers un programme de développement mondial

5 min read
Thumbnail
WaterAid/Mani Karmacharya

Cette journée de l'hygiène menstruelle a été la plus importante et la plus bruyante jamais organisée, permettant de présenter le problème et son impact sur la vie des femmes et des filles à un public du monde entier. Thérèse Mahon, chef intérimaire de la région Asie du Sud de WaterAid, explique notre approche pour promouvoir la gestion de l'hygiène menstruelle et faire en sorte que toutes les femmes et les filles puissent gérer leurs règles en toute sécurité et dans la dignité.

Le 28 mai, nous avons célébré la troisième journée annuelle de l'hygiène menstruelle. Partout dans le monde, des personnes ont travaillé ensemble pour sensibiliser au droit des femmes et des filles à vivre leurs menstruations sans honte, sans crainte et sans gêne, et à pouvoir gérer leurs règles en toute sécurité, intimité et avec dignité.

WaterAid a produit un court métrage, « Period Drama », pour souligner avec humour les défis auxquels les femmes et les filles sont confrontées à travers les âges. Dans le cadre de notre stratégie de sensibilisation, nous avons demandé à des jeunes filles népalaises de documenter leurs expériences de menstruation par le biais de photographies. Avec des résultats convaincants, les points de vue des filles ont mis en évidence les restrictions et les attentes culturelles qui leur incombent pendant leurs règles, ainsi que leur souhait d'en contester certaines.

Les trois composantes d'une question centrale

Le fait qu'il existe désormais une journée consacrée à la sensibilisation à l'hygiène menstruelle et que le nombre de personnes mobilisées chaque 28 mai augmente chaque année témoigne de l'importance de cette question.

L'hygiène menstruelle est un élément essentiel de l'approche intégrée de WaterAid en matière d'eau, d'assainissement et d'hygiène, et de notre contribution à l'égalité des genres dans les foyers, les communautés, l'éducation, la santé et sur le lieu de travail.

Notre approche de la gestion de l'hygiène menstruelle comprend un travail autour de trois composantes principales.

Tout d'abord, fournir des informations pragmatiques et créer des espaces où les gens peuvent parler ouvertement des menstruations. Cela est absolument essentiel pour permettre aux femmes et aux hommes de comprendre les faits et de savoir comment les femmes et les filles peuvent s'occuper d'elles-mêmes pendant leurs règles, et pour s'attaquer aux tabous et aux idées fausses qui entourent les menstruations grâce à une discussion éclairée. Les femmes et les filles, qui sont souvent exclues des prises de décisions, doivent également exprimer leurs besoins et leurs préoccupations pour contribuer à la prise de décisions et à la recherche de solutions.

Deuxièmement, nous promouvons et fournissons des installations EAH adaptées à la GHM et à l'élimination des produits d'hygiène menstruelle tels que les serviettes jetables. Il est essentiel que les femmes et les filles disposent d'un endroit propre, privé et sûr pour se laver et changer leurs produits, pour laver les linges réutilisables avec de l'eau et du savon et les sécher efficacement.

Sabina, une adolescente de Sindhuli, au Népal

Need of water for cleanliness: I always wash my clothes in this tap stand. This tap stand runs water only in the morning for few hours so water is not adequate and most of the time this place is crowded. During menstruation we need more water to keep us clean but due to limited water accessibility it is very difficult to maintain cleanliness.  I do not get adequate water to clean myself. Water is very essential for cleanliness.Sirthauli, Sindhuli, Nepal, April 2016. Taken by Sabina Gautam.
WaterAid/Sabina Gautam

Je lave toujours mes vêtements à ce robinet. L'eau ne coule que le matin pendant quelques heures, donc la plupart du temps, cet endroit est bondé. Pendant nos règles, nous avons besoin de plus d'eau pour rester propres, mais en raison de l'approvisionnement limité, c'est très difficile.

Sushma, une adolescente de Sindhuli, au Népal ​​​

Besoin de latrines adaptées à la GHM : Voici les toilettes pour filles de notre école. Nous avons un besoin urgent de toilettes adaptées à la GHM. Celles que nous utilisons ne se ferment pas correctement. Si quelqu’un est à l’intérieur, une autre personne doit attendre dehors pour maintenir la porte fermée. À cause de ce manque de latrines, nous devons faire la queue. C’est très problématique et il nous faut plus de latrines adaptées. Sirthauli, Sindhuli, Népal, avril 2016. Photo : Sushma Diyali.
« Ce sont les toilettes des filles de notre école. Elles ne se ferment pas correctement. Si quelqu’un est à l’intérieur, quelqu’un d’autre doit attendre dehors, en poussant la porte. En raison du manque de toilettes, nous devons faire la queue ...

Ce sont les toilettes des filles de notre école. Elles ne se ferment pas correctement. Si quelqu'un est à l'intérieur, quelqu'un d'autre doit attendre dehors, en poussant la porte. En raison du manque de toilettes, nous devons faire la queue. C'est pourquoi nous avons besoin de toilettes plus adaptées aux filles.

Troisièmement, nous encourageons la fourniture, l'utilisation et l'élimination de produits d'hygiène menstruelle sûrs, adaptés, abordables et durables. Il est important que les femmes et les filles puissent choisir ce qui leur convient le mieux selon leur environnement. Il est également important, pour la durabilité des systèmes d'eau et d'assainissement, que les toilettes et les égouts ne soient pas obstrués par les produits hygiéniques usagés.

Équité, droits et intégration

Dans notre nouvelle stratégie mondiale, l'équité et les droits, ainsi que l'intégration avec d'autres secteurs, notamment l'éducation et la santé, sont des priorités essentielles pour WaterAid. En ce qui concerne la gestion de l'hygiène menstruelle (GHM), cela nécessite de travailler avec les personnes les plus marginalisées et dont les voix sont les moins entendues, comme les femmes et les filles en situation de handicap et celles qui vivent dans des contextes d'urgence.

Les femmes et les filles en situation de handicap peuvent être confrontées à des obstacles supplémentaires, d'ordre comportemental, physique et institutionnel dans la gestion de leurs menstruations. Une discussion de groupe que nous avons menée avec des femmes en situation de handicap en Tanzanie a révélé que certaines personnes supposaient que parce qu'elles étaient en situation de handicap, elles n'avaient pas leurs menstruations.

Dans les contextes d'urgence, les femmes et les filles peuvent être déplacées, vivre dans une plus grande proximité avec des étrangers, avoir moins d'accès à l'eau, à l'assainissement et aux produits menstruels, et être incapables d'utiliser les stratégies d'adaptation qu'elles développent au quotidien. Pendant le tremblement de terre au Népal, WaterAid et ses partenaires ont aidé les femmes et les filles en leur fournissant des serviettes hygiéniques, du savon, de l'eau et des latrines temporaires, et en leur donnant des informations sur la menstruation et la façon d'utiliser les kits d'hygiène fournis.

Commencer de zéro

En Asie du Sud, nous travaillons sur la question de la gestion de l'hygiène menstruelle depuis plus de 12 ans, et couvrons un large éventail d'initiatives dans lesquelles nous sommes impliqués avec nos partenaires, englobant la fourniture de services, le renforcement des capacités et le plaidoyer.

Dans toute la région, nous organisons des sessions sur l'hygiène menstruelle dans les écoles et les communautés (y compris la sensibilisation des hommes et des garçons) et pour les services gouvernementaux. Au Bangladesh, nous avons uni nos forces à celles du plus grand réseau de santé pour adolescents du pays, la Shorno Kishoree Network Foundation, pour sensibiliser à l'hygiène menstruelle par le biais d'émissions publiques, touchant ainsi des millions d'adolescentes. En Inde, nous travaillons avec le département du développement de la femme et de l'enfant (WCD) dans quatre états pour promouvoir l'hygiène menstruelle parmi les femmes et les adolescentes par la formation des travailleurs de première ligne du gouvernement.

Au niveau mondial, nous contribuons à l'élaboration de preuves sur les obstacles à surmonter et les solutions à apporter dans le domaine de l'hygiène menstruelle, en nous engageant auprès des secteurs de l'éducation et de la santé reproductive pour développer des approches plus complètes, et en contribuant au développement d'indicateurs de suivi mondiaux pour surveiller les progrès réalisés en matière d'hygiène menstruelle par rapport aux objectifs de développement durable.

Notre expérience nous a permis de réaliser que la première étape pour aborder la question de la gestion de l'hygiène menstruelle (GHM) est de renforcer la confiance et la compétence de notre personnel, de nos partenaires et d'autres personnes pour parler de l'hygiène menstruelle, faire participer les autres et comprendre comment nous pouvons travailler sur cette question. Sur la base de notre apprentissage, nous avons développé un guide de formation GHM pour les praticiens. IL fournit des sessions étape par étape, de la rupture du silence à la conception des interventions.

Il est fantastique de voir tant de personnes et d'organisations dévouées travailler sur la gestion de l'hygiène menstruelle et de constater que cette question figure désormais à l'ordre du jour du développement mondial. De nombreux défis restent à relever, notamment l'accumulation de preuves de ce qui fonctionne, la manière de suivre les progrès, l'intégration de la GHM dans les secteurs de l'eau, de l'assainissement et de l'hygiène, de l'éducation et de la santé reproductive afin de fournir des services de la ménarche à la ménopause, et la garantie que les personnes les plus marginalisées soient atteintes.

Chez WaterAid, nous continuerons à innover, à apprendre et à collaborer avec d'autres pour trouver des solutions qui fonctionnent pour toutes les femmes et les filles, partout.