Droits des femmes en matière d'eau et d'assainissement : éléments d'un programme d'action conjoint

in
Genre
WaterAid/Jerry Galea

Cette note d'information identifie les mesures concrètes que les décideurs politiques peuvent prendre pour faire progresser l'égalité des sexes et les droits des femmes, des filles et des personnes trans et non binaires grâce à un meilleur accès à l'eau, à l'assainissement et à l'hygiène.

À l'approche du 25e anniversaire du Programme d'action de Pékin sur les droits des femmes, WaterAid et ActionAid ont organisé une consultation en ligne sur le genre et l'eau, l'assainissement et l'hygiène (WASH) en juin et juillet 2020.

Le changement climatique et la pandémie de COVID-19 ont rendu encore plus difficile l'accès égal des femmes et des filles aux services WASH, renforçant ainsi l'importance de ces services dans les foyers et les espaces publics. Pour formuler des réponses collectives à ces défis, ActionAid et WaterAid ont réuni près de 70 participants du monde entier, issus d'organisations internationales et locales, du monde universitaire, de prestataires de services, de syndicats et du secteur WASH lui-même.

En prévision du Forum sur l'égalité des générations, nous espérons que cette note d'orientation contribuera à identifier les mesures concrètes que les décideurs politiques peuvent prendre pour faire progresser l'égalité des sexes et les droits des femmes, des filles et des personnes trans et non binaires en élargissant l'accès à des services WASH durables.

Regardez le webinaire détaillant les recommandations pour faire avancer un programme d'action commun sur l'égalité des sexes et l'eau, l'assainissement et l'hygiène.

Cette table ronde virtuelle a réuni des représentants de FEMNET, du Réseau pour l'égalité des genres du Myanmar, et du Comité mondial des femmes de l'ISP, ainsi que Léo Heller, rapporteur spécial des Nations unies sur les droits de l'homme à l'eau et à l'assainissement, l'universitaire Pedi Obani et l'activiste Mithu Garai Mallik.

Image du haut : Maria Angelina Deme, 37 ans, chef du comité de l'eau répare un robinet d'eau. Timor-Leste, 2017.